Alice Zeniter remporte le prix des libraires de Nancy et du "Point" | Livres Hebdo

Par Isabel Contreras, le 04.09.2017 à 12h55 (mis à jour le 04.09.2017 à 13h13) Proclamation

Alice Zeniter remporte le prix des libraires de Nancy et du "Point"

Alice Zeniter - ASTRID DI CROLLALANZA – FLAMMARION

L'auteure a été recompensée pour L'art de perdre (Flammarion), un roman déjà salué par la critique en cette rentrée littéraire.

Le prix des libraires de Nancy et des journalistes du Point 2017 a été décerné à Alice Zeniter pour L'art de perdre, paru le 16 août chez Flammarion, a annoncé, le dimanche 3 septembre, l'hebdomadaire.

Révélation de cette rentrée littéraire, L'art de perdre revient sur les origines algériennes de l'auteure, dépeignant ainsi une fresque familiale où le destin de trois générations successives navigue entre la France et l'Algérie. Le roman d'Alice Zeniter est aussi dans la sélection du Prix du Patrimoine, la sélection du Prix Landerneau des lecteurs, la sélection France Inter/JDD et la sélection du Prix littéraire du Monde.

Le prix sera décerné le vendredi 8 septembre lors de la 39édition du festival Le Livre sur la place, qui aura lieu à Nancy du 8 au 10 septembre.

La lauréate était en compétition avec Kaouther Adimi pour Nos richesses (Seuil), Jakuta Alikavazovic pour L'avancée de la nuit (L'Olivier), Anne et Claire Berest pour Gabriële (Stock), Pierre Ducrozet pour L'invention des corps (Actes Sud), Anne Godard pour Une chance folle (Minuit), Gaëlle Nohant pour Légende d'un dormeur éveillé (Héloïse d'Ormesson), Frédéric Verger pour Les rêveuses (Gallimard), Chantal Thomas pour Souvenirs de la marée basse (Seuil), Philippe Jaenada pour La serpe (Julliard) et François-Henri Désérable pour Un certain M. Piekielny (Gallimard).

Un prix de bonne augure

Le jury du Prix des Libraires de Nancy et du Point a généralement de très bonnes intuitions puisqu'il a prédit trois fois d'affilée le futur Goncourt : en 2015, Mathias Enard pour Boussole (Actes Sud), en 2014,  Lydie Salvayre avec Pas pleurer (Seuil) et, en 2013, Pierre Lemaitre pour Au revoir là-haut (Albin Michel). L'année dernière, Jean-Baptiste Del Amo avait reçu le prix nancéien pour Règne animal (Gallimard), prix du Livre Inter 2017.

Née en 1986, Alice Zeniter est normalienne. Elle a enseigné le français en Hongrie, où elle a vécu plusieurs années. En 2013, elle a reçu le Prix du Livre Inter ainsi que le Prix de la Closerie des lilas pour son roman Sombre dimanche paru chez Albin Michel.
 
close

S’abonner à #La Lettre