le 10.02.2014 à 19h05 (mis à jour le 10.02.2014 à 20h00) - 1 commentaire Politique

Aurélie Filippetti condamne les pressions exercées sur des bibliothèques par des extrémistes

Aurélie Filippetti © Olivier Dion

Dans son communiqué du lundi 10 février, la ministre de la culture et de la communication dénonce les agissements de groupuscules qui depuis plusieurs semaines fouillent les rayonnages des sections jeunesse des établissements de lecture publique de plusieurs grandes villes de France et demandent le retrait de certains livres.

Depuis plusieurs semaines, des groupuscules fédérés sur Internet par des mouvements extrémistes se rendent dans des bibliothèques publiques et fouillent les rayonnages, en particulier dans les sections jeunesse, à la recherche de livres qu’ils estiment non conformes à la morale, en particulier ceux qu’ils dénoncent comme étant “à la gloire du gender”, tels que La princesse qui n’aimait pas les pri Lire la suite (1 380 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Commentaire récent

“ Je trouve cela incroyable que des personnes puissent penser à notre place, et se retrouver dans une france fermé à toute ouverture d'esprit. Il ne faut pas laisser cela se produire et agir en co... ” latisark il y a 7 mois à 12 h 51
close

S’abonner à #La Lettre