Par Anne-Laure Walter, Marine Durand, le 17.06.2016 (mis à jour le 17.06.2016 à 10h06) Littérature

Bac français : programmer les vivants

Au programme de cette lycéenne de première, les œuvres d’auteurs vivants côtoient les classiques. - OLIVIER DION

Alors que 503 732 candidats planchent ce vendredi 17 juin sur l’épreuve écrite du bac de français, beaucoup d’entre eux se sont préparés à tomber sur un texte de Laurent Gaudé, Eric-Emmanuel Schmitt ou Maylis de Kerangal. Les auteurs vivants sont de plus en plus prescrits au collège et au lycée.

"Qu’a voulu dire l’auteur dans cet extrait tiré du Quatrième mur ?" Le plus simple est sans doute de lui demander, s’est dit un lycéen corrézien. Il envoie un mail à Sorj Chalandon, lauréat du Goncourt des Lycéens qui était passé dans son établissement peu de temps auparavant. Touché, le romancier lui répond longuement. Le duo, dont la collaboration n’a pas été révélée au professeur, aura tout jus

Lire la suite (14 580 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [4,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre