Par Claude Combet, le 05.07.2017 à 18h46 (mis à jour le 05.07.2017 à 19h00) Jeunesse

Beatrice Alemagna remporte le Grand prix de l’illustration 2017

Beatrice Alemagna - PHILIPPE MATSAS

L’illustratrice italienne qui vit en France, recevra le 7 juillet le 10e prix décerné par le Musée de l’illustration jeunesse pour son album Un grand jour de rien, paru chez Albin Michel Jeunesse.

Beatrice Alemagna est la lauréate du 10e Grand prix de l’illustration avec Un grand jour de rien, publié en novembre 2016 par Albin Michel Jeunesse sous le label Trapèze. Le prix, doté de 3000 euros, lui sera remis le 7 juillet à 18h au Musée de l’illustration jeunesse de Moulins, à l’occasion de l’inauguration de l’exposition "Carll Cneut, Exubérances et beauté", qui se déroule du 8 juillet 2017 au 7 janvier 2018. L’album a déjà été couronné par le prix Landerneau Album Jeunesse 2017.

Un grand jour de rien met en scène un jeune garçon qui passe ses vacances à jouer sur sa console et n’a pas très envie d’aller se promener. Il la fait tomber au fond de l’étang et se met à regarder la nature d’un autre œil. Dans un paysage qui s’anime, il distingue regards et signes et découvre une vie fourmillante et insoupçonnée.

Une mention pour Junko Nakamura

Née à Bologne en Italie en 1973, Beatrice Alemagna a étudié le graphisme à l’I.S.I.A. et a été tout de suite remarquée, remportant en 1996 le premier prix du concours d’illustrations "Figures futures" du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil. Elle vit en France depuis 1997 et a publié une trentaine d’albums comme auteure-illustratrice: Un lion à Paris (repris par Casterman Jeunesse), Mon amour (Autrement Jeunesse), Au prix des petits poux (Phaidon), Bon voyage bébé et Les 5 Malfoutus (tous deux chez Hélium). Son précédent livre, Le merveilleux dodu-velu-petit, paru en 2014 chez Albin Michel Jeunesse a été publié dans 8 pays et a dépassé les 50000 ventes. Elle a aussi reçu le prix Attention Talent-Fnac en 2000 et le prix Octogones en 2002.

Elle succède à Emmanuelle Houdart, lauréate 2016 du grand prix de l’illustration avec Ma mère (T. Magnier), Michel Galvin (2015) et Delphine Jacquot (2014).

Parallèlement, le jury a attribué une mention spéciale à La visite, de Junko Nakamura, paru chez MeMo.
close

S’abonner à #La Lettre