Par Jean-Claude Perrier, le 10.01.2014 (mis à jour le 28.01.2014 à 10h15) Avant-portrait

Dandy romancier

Jean-Baptiste Evette. - © BRUNO KLEIN

Où Jean-Baptiste Evette confirme sa maîtrise de la fiction « à l’ancienne ».

Jean-Baptiste Evette est un écrivain rare : quatre romans seulement depuis ses débuts en 1997 avec Jordan Fantosme (Gallimard), une espèce de polar victorien qui demeure son plus grand succès. A quoi s’ajoutent quelques titres pour la jeunesse, comme A la poursuite de l’enfantôme (Gallimard Jeunesse, 2008), « mais cette histoire de petite fille ventriloque ou envoûtée a fait un peu peur ! », dit-i

Lire la suite (4 470 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre