Par Vincy Thomas, le 03.11.2015 à 13h02 (mis à jour le 03.11.2015 à 15h02) Lauréats

Delphine de Vigan reçoit le Prix Renaudot 2015

Delphine de Vigan. - O. DION

D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan (Lattès) a été récompensée par le Prix Renaudot tandis que Leïlah Mahi 1932 de Didier Blonde (Gallimard) emporte le Prix Renaudot Essais et La fiancée était à dos d'âne de Vénus Khoury-Ghata (Folio) le Prix Renaudot Poche.

Après cinq tours, Delphine de Vigan a reçu le Prix Renaudot 2015 ce mardi 3 novembre. D'après une histoire vraie, publié chez Lattès, est le roman le plus vendu de la rentrée et succède à David Foenkinos (Charlotte, Gallimard). 

Ce thriller psychologique est le récit d'une rencontre entre l'écrivaine et une femme inquiétante qui va emmener le lecteur dans une zone trouble, entre réel et fiction.

"D’après une histoire vraie dissèque une emprise, une colonisation, une intrusion, une possession. Le lecteur ne peut s’empêcher de penser au Ian McEwan de Délire d’amour. A l’univers troublant en diable de Patricia Highsmith et à son personnage mythique de Tom Ripley. Aux commandes d’une mécanique incroyablement affûtée et incarnée, Delphine de Vigan bluffe son monde avec son art du suspense et de la mystification" écrivait Alexandre Fillon dans son avant-critique parue dans Livres Hebdo le 3 juillet dernier.

D'après une histoire vraie avait été plébiscité par les libraires français dans le palmarès annuel de Livres Hebdo publié en septembre.

Delphine de Vigan a déjà reçu le Prix des libraires en 2009 pour No et moi et quatre prix pour Rien ne s'oppose à la nuit en 2011: le Renaudot des lycéens, le Prix Romans France Télévisions, le Prix du Roman Fnac et le Prix des lectrices de Elle.

Didier Blonde. - C. HÉLIE/GALLIMARD

Pour les essais, le jury du Renaudot a choisi après deux tours Leïlah Mahi 1932 de Didier Blonde, paru chez Gallimard, une enquête qui commence avec la découverte d'une photographie d'une femme coiffée d'un turban au columbarium du cimetière du Père Lachaise. Didier Blonde a toujours eu une fascination pour les anonymes et héros du roman ou du cinéma populaires du début du XXe siècle.

L'auteur avait reçu le Prix Roland de Jouvenel de l'Académie Française en 2013 pour L'inconnue de la Seine.

Vénus Khoury-Ghata - C.HÉLIE/ GALLIMARD


Pour le poche, le jury du Renaudot a sacré La fiancée était à dos d'âne de Vénus Khoury-Ghata paru en juillet 2014 chez Folio. Ce roman paru initialement en 2013 au Mercure de France raconte l'histoire d'une jeune fille juive du désert algérien, choisie par le rabbin Haïm pour être la nouvelle épouse de l'Émir Abdelkader.

La romancière et poète a été récompensée par de nombreux prix, dont le Grand Prix de poésie de l'Académie française et le prix Goncourt de la Poésie.
close

S’abonner à #La Lettre