Par Cécile Charonnat, le 01.12.2017 (mis à jour le 01.12.2017 à 07h20) Outre-mer

La Guyane attend des actes

La librairie La Cas’à bulles-Lettres d’Amazonie, à Cayenne. - CÉCILE CHARONNAT

Eprouvés par le mouvement social qui a paralysé la région au printemps, les professionnels guyanais du livre, en demande de formation et de travail en réseaux, réclament à cor et à cri une politique globale du livre qui peine à voir le jour.

Six mois après les grèves générales, qui ont entraîné le blocage du territoire et de vives inquiétudes chez les libraires (1), les acteurs du monde du livre guyanais ont profité de la dixième édition du Salon international du livre de Guyane, du 22 au 25 novembre à Cayenne, pour se remobiliser. Structurée pour la première fois en journées thématiques, qui ont notamment mis à l’honneur Atipa, consi

Lire la suite (9 470 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre