Par Vincy Thomas, le 20.11.2017 à 17h35 (mis à jour le 20.11.2017 à 18h00) Proclamation

Laurence Cossé reçoit le Prix Ecrire la Ville 2017

Laurence Cossé - COPIE D'ÉCRAN/MOLLAT

La Grande Arche paru chez Gallimard en 2016 a reçu le 2e prix Ecrire la Ville, dont le jury était présidé cette année par Aurélien Bellanger.

Samedi 18 novembre au Théâtre Garonne, le Prix Ecrire la Ville a proclamé le nom de la lauréate de sa deuxième édition. Le jury présidé par Aurélien Bellanger a choisi Laurence Cossé pour son roman La Grande Arche (Gallimard).

Paru en janvier 2016, ce roman déjà récompensé par le Prix François-Mauriac retrace la construction du bâtiment de La Défense, confiée en 1985 à deux Danois, l'architecte Johan Otto von Spreckelsen et l'ingénieur Erik Reitzel. Cette épopée architecturale évoque les péripéties du projet, les choix qui l'ont précédé, les batailles politiques qui ont ralenti sa mise en œuvre, les problèmes techniques ainsi que les querelles d'hommes.

Ce prix toulousain, créé l'an dernier par l'Université Toulous-Jean Jaurès, l'ENS d'Architecture de Toulouse et la Librairie Etudes Mirail, récompense une œuvre de fiction sur la ville et est doté de 2000€.

Laurence Cossé était sélectionnée au côté de Guy Delisle (Chroniques de Jérusalem, Delcourt), Philippe Le Guillou (Les années insulaires, Gallimard), Laure Murat (Ceci n'est pas une ville, Flammarion), Philippe Rahmy (Béton armé, La Table ronde), Aro Sainz de la Maza (Le bourreau de Gaudi, Actes sud) et Joy Sorman (L'inhabitable, Gallimard).

L'an dernier, c'est Antoine Volodine qui avait reçu ce prix pour Macau, par un jury présidé par Jean Rolin.
close

S’abonner à #La Lettre