Le décret de compensation de la hausse de la CSG laisse aux auteurs "un goût d'inachevé" | Livres Hebdo

Par Sophie Gindensperger, le 17.05.2018 à 18h44 (mis à jour le 17.05.2018 à 19h00) Statut des auteurs

Le décret de compensation de la hausse de la CSG laisse aux auteurs "un goût d'inachevé"

Le Conseil permanent des écrivains (CPE) a déclaré dans un communiqué "prendre acte" de cette mise en œuvre, mais reste dans l'expectative. 

Les associations, sociétés et syndicats d’auteurs membres du Conseil permanent des écrivains (CPE) déclarent dans un communiqué du 17 mai "prendre acte" du décret du 15 mai 2018 relatif à l'augmentation non compensée de la CSG pour les auteurs, tout en évoquant pour cette mesure un "goût d'inachevé".

Le décret paru mardi au Journal officiel prévoit, pour l’année 2018, une aide financière pour com Lire la suite (2 510 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre