Le prix de la Porte Dorée décerné à Julien Delmaire | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 04.06.2014 à 19h30 Proclamation

Le prix de la Porte Dorée décerné à Julien Delmaire

Julien Delmaire - DR

Le premier roman Georgia, publié chez Grasset, a été récompensé ce mercredi par le jury présidé par Léonora Miano.

Julien Delmaire, écrivain, slameur et poète, a reçu ce mercredi au Musée de l'Histoire de l'Immigration le Prix littéraire de la Porte Dorée, pour son roman Georgia, paru en août 2013 chez Grasset. Le lauréat considère que ce prix est "politique dans le meilleur sens du terme" car "il n'a pas peur de sa subjectivité et de son engagement". 

Pour cette édition, le jury était présidé par Léonora Miano qui a déclaré à propos du livre : "Le roman primé était déjà mon coup de coeur à la rentrée littéraire 2013. De tout ce que j'ai lu, c'est le texte qui m'a le plus touchée."

La sélection comprenait également Un pays qui n’avait pas de port d’Isabelle Condou (Plon), Ballade d’un amour inachevé de Louis-Philippe Dalembert (Mercure de France), Un homme ça ne pleure pas de Faïza Guène (Fayard), Faire l’aventure de Fabienne Kanor (JC Lattès), Guido de Guy Scarpetta (Gallimard), Calcutta de Shumona Sinha (L’Olivier) et Feu pour feu de Carole Zalberg (Actes Sud).

Julien Delmaire, 37 ans, auteur de quatre recueils de poésies, artiste de l'oralité, animateur de nombreux ateliers d'écriture, notamment dans les hôpitaux psychiatriques et en milieu carcéral, est aussi chroniqueur pour le site internet Culturesud et dans l'émission de Laure Adler, Tropismes, sur France Ô. Georgia est son premier roman. Il suit l'histoire de Venance, un jeune Sénégalais, qui se retrouve travailleur sans papiers dans une France en crise et qui fait la connaissance de Georgia, une jeune femme toxicomane.

Le Prix littéraire de la Porte Dorée est doté de 4000 euros, versés par la Fondation EDF. Il récompense un roman ou un récit écrit en français et ayant pour thème l'exil. Il a déjà été décerné à Alice Zeniter (Jusque dans nos bras, Albin-Michel), Michaël Ferrier (Sympathie pour le fantôme, Gallimard), Henri Lopes (Un enfant de Poto-Poto, Gallimard) et Mathias Enard (Rue des voleurs, Actes sud).
Le p
 

close

S’abonner à #La Lettre