Par Kerenn Elkaim, le 22.12.2017 à 09h00 Les choix de nos critiques

Les 5 livres de l'année selon Kerenn Elkaïm

Eka Kurniawan - PAULA PEDEMONTE/PONTAS AGENCY

En cette fin d'année, nous avons demandé à nos critiques de choisir leurs 5 livres préférés, tous genres confondus. Aujourd'hui: Kerenn Elkaïm.

- Les Belles de Halimunda de Eka Kurniawan (Sabine Wespieser, 14 septembre)
Plus qu'une fable inoubliable, ce chef-d'œuvre présente une lignée de femmes hors du commun, se heurtant aux aléas de la vie, l'amour et les drames de l'Histoire indonésienne. (Avant-critique parue le 1er septembre)

- A conserver précieusement de Ludmila Oulitskaïa (Gallimard, 23 mars)
La grande auteure russe publie son autobiographie, sous forme de mosaïque épique. Un album exceptionnel qui sonde aussi l'existence des petites gens dans son pays. (Avant-critique parue le 10 mars)

- L'Intégrale d'Anne Frank (Calmann-Lévy, 4 octobre)
Saviez-vous qu'Anne Frank avait écrit plusieurs versions de son Journal? Voici l'ensemble de ses écrits, enrichis de textes inédits rappelant à quel point cette jeune fille possédait une plume personnelle et universelle. Bouleversant!

- Attachement féroce de Vivian Gornick (Rivages, 1er février)
Implacable, la journaliste new-yorkaise revisite son enfance dans un roman émouvant à l'humour grinçant. L'analyse de la relation mère/fille atteint des sommets, tant elle relève d'un amour teinté au vitriol. (Avant-critique parue le 20 janvier)

- Que les étoiles contemplent mes larmes de Mary Shelley (Finitude, 2 novembre)
Son nom est lié à celui de Frankenstein, mais dans ce "Journal d'affliction", il traduit la sensibilité d'une veuve éplorée, frappée par de nombreuses tragédies. Un pur moment de poésie. (Avant-critique parue le 20 octobre)
close

S’abonner à #La Lettre