Par Vincy Thomas, le 24.06.2016 (mis à jour le 24.06.2016 à 10h42) Niche

LGBT : l’édition invisible

La librairie LGBT historique Les Mots à la bouche, à Paris. - OLIVIER DION

Loin de l’effervescence éditoriale des années 1990 et 2000, la communauté lesbienne, gay, bi et transsexuelle, prise pour cible le 12 juin à Orlando, s’appuie aujourd’hui en France sur une dizaine de maisons qui peinent à émerger en librairie. Etat des lieux à la veille de la Gay Pride, le 2 juillet à Paris.

Après la conquête de droits égalitaires, on pourrait croire la population LGBT (lesbienne, gay, bi, transsexuelle) moins marginalisée qu’auparavant. Pourtant, après le massacre tragique d’Orlando (Etats-Unis), qui a coûté la vie à 49 personnes dans un club gay le 12 juin, élus et médias ont peiné à qualifier l’attentat d’homophobe. La presse LGBT est en crise (Têtu s’est arrêté) et la communauté n

Lire la suite (5 920 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre