Par Kerenn Elkaim, le 14.04.2017 (mis à jour le 14.04.2017 à 10h57) 24 avril > roman Serbie > Danilo Kis

Liberté d’espérer

Danilo Kis - DR

Un inédit de l’auteur yougoslave Danilo Kis magnifie la survie et l’amour. Il est suivi d’un conte qui rend hommage à l’écriture.

"Tout n’était pas perdu." Voilà une phrase emblématique de l’œuvre de Danilo Kis. L’écrivain yougoslave, disparu en 1989, s’est imposé avec une trilogie, Le cirque de famille, ainsi que des nouvelles, des poèmes et des essais. Il y dénonce le totalitarisme de certaines sociétés ou des êtres tentant d’échapper à leurs maux. Lui se voulait de cette génération désireuse de renouer avec la vie, après

Lire la suite (1 950 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Thématique

Auteur cité (1)

close

S’abonner à #La Lettre