le 13.01.2015 à 15h34 (mis à jour le 14.01.2015 à 14h10) Cyberattaque

Plus de 200 sites de bibliothèques piratés

Sur le site de la médiathèque de Montélimar, mardi 13 janvier, tout est retourné à la normale. - CAPTURE D'ÉCRAN

Dans la nuit du 11 au 12 janvier, des groupes de hackers ont utilisé les failles de serveurs informatiques pour diffuser des professions de foi islamistes.

Dimanche 11 janvier à 20 h 50, la page d’accueil du site Internet de la médiathèque de Montélimar est bloquée sur une image diffusant une déclaration de foi islamiste. L’établissement fait partie des quelque 200 bibliothèques dont les sites Web ont été piratés le week-end dernier pendant quelques heures par des groupes de hackers radicaux.
 
Les sites des bibliothèques ne constituent pas une cible spécifique, mais font partie des milliers de sites d’organismes publics – mairies, institutions culturelles, hôpitaux – touchés depuis le week-end. Les activistes se sont attaqués aux failles de serveurs tels que celui de la société Décalog, qui héberge les sites de nombreuses bibliothèques. Les techniciens de la société Décalog ont rétabli la situation dès lundi matin et comblé la faille utilisée par les hackers", explique la responsable informatique de la médiathèque de Montélimar.

Aucune donnée piratée
 
Le scénario a été identique à la médiathèque de la Seyne-sur-Mer, qui, comme la médiathèque de Montélimar, a porté plainte au nom de la mairie. Aucune donnée n’a été récupérée, ni dans le catalogue, ni dans la base des usagers, rassure Julien Barlier, directeur de la bibliothèque.
 
Cette cyberattaque, menée par des “hacktivistes” probablement basés en Tunisie, d’après les premiers éléments de l’enquête de police, serait une réaction à la déclaration des Anonymous, qui ont annoncé il y a quelques jours vouloir traquer les djihadistes sur Internet. Des groupes d’hacktivistes musulmans se sont sentis agressés, voyant l’action des Anonymous comme une action contre la religion musulmane, ce qui, bien évidemment n’était pas le cas, déplore sur son site Zataz.com Damien Bancal, journaliste spécialiste de la cybersécurité. L’un de ces groupes de hackers, MECA, a annoncé au journaliste une attaque de grande envergure le 15 janvier.
close

S’abonner à #La Lettre