Par Cécilia Lacour, le 29.08.2017 à 16h30 (mis à jour le 29.08.2017 à 17h34) Proclamation

Sébastien Spitzer remporte le prix Stanislas 2017

Sébastien Spitzer - PIERRE VILLARD/L'OBSERVATOIRE

Le Prix Stanislas a été décerné à Sébastien Spitzer pour son roman Ces rêves qu’on piétine (L’Observatoire).

Le jury du prix Stanislas Groupama-Le Livre sur la Place, présidé par Daniel Picouly, a récompensé Sébastien Spitzer pour son roman Ces rêves qu’on piétine (L’Observatoire). Il a été choisi au troisième tour avec 7 voix contre 4 pour Ma Reine de Jean-Baptiste Andrea (L'Iconoclaste).
 
Le roman, qui est toujours en lice pour le Prix du roman Fnac 2017, flirte "du mieux possible avec le vraisemblable pour imaginer le reste, tout ce que l’Histoire néglige", selon la philosophie du primo-romancier qui revient sur les derniers jours de Magda Goebbels, l’épouse du ministre de la propagande nazie, dans le bunker où elle s’est donné la mort avec son mari et ses six enfants le 1er mai 1945.
 
"Sébastien Spitzer se glisse avec beaucoup de finesse dans l’horreur subie ou véhiculée. Celle qui a laissé son empreinte dans les livres d’Histoire, et qu’il arrache à l’oubli", estime Kerenn Elkaïm dans son avant-critique publiée dans Livres Hebdo n°1135 du 23 juin 2017.
 
Le prix sera remis à l’auteur le 9 septembre pendant la 39e édition du Livre sur la Place, à Nancy. Doté de 3000 euros, il récompense "le meilleur premier roman de la rentrée littéraire" et met le lauréat en lumière à travers une large diffusion dans toutes les agences Groupama Grand Est.
 
L’année dernière, Elodie Llorca avait été la première lauréate du prix pour son livre La correction (Rivages).
close

S’abonner à #La Lettre