Par Clarisse Normand, le 04.11.2011 (mis à jour le 27.05.2015 à 10h42) Librairie

Six mois après les Rencontres de Lyon, ça commence à bouger

Pendant les Rencontres de la librairie, à Lyon. Benoît Bougerol, alors président du SLF, s'adresse dans la salle à Francis Lang, directeur commercial d'Hachette Livre, à la tribune. - OLIVIER DION

Le message est passé. Six mois après les Rencontres nationales de la librairie, la prise de conscience de la fragilité de la librairie commence à avoir des effets concrets. Alors que les libraires eux-mêmes se fédèrent pour développer des actions collectives, éditeurs et diffuseurs préparent de nouvelles mesures commerciales, que Livres Hebdo révèle en avant-première.

Les Rencontres nationales de la librairie organisées les 15 et 16 mai 2011 (1) ont suscité un choc tel qu'il a irradié bien au-delà du secteur du livre, notamment du côté des pouvoirs publics (voir encadré p. 14) et du public. "Les nombreux articles de presse faisant état de nos difficultés ont suscité un intérêt chez nos clients, se félicite Frédérique Massot, à la tête de la librairie La Rose de

Lire la suite (17 100 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [4,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Auteur cité (1)

close

S’abonner à #La Lettre