Par Kerenn Elkaim, le 13.10.2017 2 novembre > roman Israël > Amir Gutfreund

Un vengeur poète

Amir Gutfreund - DR/GALLIMARD

Amir Gutfreund imagine un tueur en série, sévissant à Tel-Aviv sous une signature particulière : un vers de Bruno Schulz.

Il était sans aucun doute l’un des écrivains israéliens les plus doués de sa génération. Amir Gutfreund s’est éteint il y a deux ans. Toutefois, son œuvre continue d’être publiée chez Gallimard, qui l’avait repéré avec Les gens indispensables ne meurent jamais (2007), un roman culte sur la transmission de la Shoah, étudié dans les écoles de son pays. Nullement prédestiné à la littérature, cet anci

Lire la suite (2 000 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Sur les mêmes thèmes (15 articles)

Thématique

Auteur cité (1)

close

S’abonner à #La Lettre