Par Clarisse Normand, le 13.09.2017 à 10h36 (mis à jour le 13.09.2017 à 11h00) Rentrée littéraire 2017

Véronique Olmi reçoit le prix du Roman Fnac 2017

Véronique Olmi - PHOTO OLIVIER DION

Le prix de la chaîne culturelle, l'un des plus importants de la saison, a été décerné à Bakhita de Véronique Olmi, paru chez Albin Michel.

Pour sa 16e édition, le prix du Roman Fnac a été attribué à Véronique Olmi pour Bakhita publié chez Albin Michel. L'éditeur remporte ce prix pour la première fois depuis sa création en 2002.

L'auteure relate le destin et les combats d'une enfant née à la fin du XIXe siècle au Darfour, enlevée à l'age de sept ans, devenue esclave, domestique, puis religieuse et finalement proclamée sainte.

Véronique Olmi succède à Gaël Faye primé l'an dernier pour Petit pays chez Grasset et deux mois plus tard par le prix Goncourt  des lycées.

Retenu dans la première sélection du Goncourt et parmi les finalistes 2017 du prix Landerneau des lecteurs, Bakhita figure aussi depuis sa sortie fin août dans notre liste des meilleures ventes où elle ne cesse de progresser, atteignant le 7e rang dans la catégorie romans pour la semaine du 4 au 10 septembre.

La comédienne, dramaturge et écrivaine Véronique Olmi reçoit ainsi son plus important prix, après avoir été la lauréate du Prix Alain-Fournier en 2002 (Bord de mer, Actes Sud) et du Prix des Maisons de la Presse en 2011 (Cet été-là, Grasset).

Le jury, composé comme chaque année de 400 libraires et 400 adhérents Fnac, a choisi cet ouvrage parmi les 581 romans de la rentrée littéraire qui avaient donné lieu en juillet à une présélection de 35 titres de laquelle ont émergé quatre autres nouveautés : Point cardinal de Léonor de Recondo (Sabine Wespieser), Ces rêves qu'on piétine de Sébastien Spitzer (L'Observatoire), Femme à la mobylette de Jean-Luc Seigle (Flammarion) et Ma reine de Jean-Baptiste Andréa (L'iconoclaste).

Le prix du roman Fnac sera remis vendredi 15 sepembre à Paris lors de l'inauguration du Forum Fnac Livres qui se tiendra aux Blancs-Manteaux jusqu'au 17 septembre.
 
close

S’abonner à #La Lettre