Par Sean James Rose, le 05.01.2018 18 janvier > Premier roman France > Violaine Huisman

Vivante à en mourir

Violaine Huisman - BEOWULF SHEEHAN/GALLIMARD

Violaine Huisman fait le portrait d’une femme sublime et excessive, sa mère, dans un premier roman d’un lyrisme percutant.

Elle adore plonger dans la baignoire avec ses filles. Les ludiques éclaboussures tournent à la bataille d’eau. La salle de bains se transforme en piscine, qui bientôt déborde dans le couloir. C’était comme ça avec "maman" : dans le jeu, l’amour, le drame, la vie, toujours l’excès, les curseurs à fond. Violaine Huisman, dans son premier roman Fugitive parce que reine, raconte sa mère Catherine Crem

Lire la suite (2 410 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Thématique

Auteurs cités (3)

close

S’abonner à #La Lettre