Créée en 1938, la librairie-papeterie Wiart fermera ses portes fin décembre faute de repreneur. Elisabeth Wiart, la fille de son fondateur André Wiart, prend en effet sa retraite. C’est elle qui dirige l’établissement depuis de longues années, avec une activité historique d’imprimerie (cartes de visite, faire-part) à laquelle s’est ajoutée, au fil du temps, la vente de jouets et d’articles de puér

Lire la suite (320 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Thématique

close

S’abonner à #La Lettre