Yvan Mignot remporte le prix Russophonie 2018 | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 05.02.2018 à 15h00 (mis à jour le 05.02.2018 à 16h00) Lauréat

Yvan Mignot remporte le prix Russophonie 2018

Yvan Mignot - DR/LE BANQUET DU LIVRE

Le prix Russophonie récompense la meilleure traduction d'un ouvrage littéraire du russe vers le français. 

Yvan Mignot a reçu, samedi 3 février lors des Journées du livre russe, le 12e prix Russophonie pour sa traduction de Œuvres: 1919-1922 de Velimir Khlebnikov (Verdier, septembre 2017). Le prix Russophonie récompense la meilleure traduction d'un ouvrage littéraire du russe vers le français, quelle que soit la nationalité de l'auteur.
 
Le jury du prix a loué "une entreprise ambitieuse autant qu'audacieuse, que représente la première publication de l'œuvre d'un poète mort en 1922 que beaucoup considéraient comme le plus grand [...]. Seul un poète pouvait mener à bien cette entreprise impossible. C’est le cas d’Yvan Mignot qui creuse depuis de nombreuses années son sillon autour de l’œuvre de Vélimir Khlebnikov et nous livre cette traduction inspirée".

Avec la distinction d'Yvan Mignot, c'est la cinquième fois qu'une traduction publiée chez Verdier remporte le prix Russophonie. Yvan Migno succède à Fanchon Deligne, récompensée l'année dernière pour sa traduction du Couloir blanc: souvenirs autobiographiques: de la naissance à l'exil de Vladislav Khodassevitch publié chez Interférences en novembre 2015.
 
Créé en 2006 à l'initiative de la Fondation Elstine et de l'Association France-Oural, le prix Russophonie a pour ambition de contribuer à promouvoir la littérature en langue russe, à mieux faire connaître ses acteurs – auteurs, traducteurs, éditeurs – et à créer un lien fort en la Francophonie et le monde russophone.
close

S’abonner à #La Lettre