MEILLEURES VENTES DU 25 JUIN AU 1er JUILLET 2012

MEILLEURES VENTES DU 25 JUIN AU 1er JUILLET 2012

A la veille des congés, le Top 20 est envahi par les cahiers de vacances. Cinq titres de Nathan font leur entrée (11e, 15e, 16e, 18e et 19e) aux côtés des six Passeport d'Hachette.

J’achète l’article 1.50 €

Par Claude Combet,
Créé le 06.07.2012 à 00h00,
Mis à jour le 09.10.2014 à 17h29

PHÉNOMÈNE : SECOND LIFE

Au millieu d'une déferlante de traductions du japonais, Dreamland de Reno Lemaire est l'unique manga français à s'installer dans notre palmarès.

Dans un océan de titres japonais - la série One piece inscrit six volumes sur la liste des meilleures ventes (qui en compte quinze) - émerge un "manfra" (manga français), Dreamland, signé Reno Lemaire. Le 11e tome, Worldapart, publié le 13 juin avec un tirage de 15 000 exemplaires, fait son entrée cette semaine en 7e position de notre palmarès de meilleures ventes de mangas. Les dix volumes précédents se sont vendus, sans tambour ni trompette, à 200 000 exemplaires.

Lecteur de Shonen collection et passionné de mangas, Reno Lemaire a proposé son projet à Pika en 2004 : il a été d'abord prépublié dans Shonen magazine, comme au Japon. Le magazine n'existe plus, mais les livres continuent... Le succès vient incontestablement de la faculté qu'a Reno Lemaire de se couler dans le mode japonais : graphisme (ses personnages ont les yeux bridés), dynamisme de l'histoire, cadrage et découpage des scènes, format et même sens de lecture à la japonaise (en commençant par la fin).

Le scénario de Dreamland ne s'inspire pas d'un jeu vidéo, à l'inverse de la série Dofus chez Ankama, également due à des auteurs français, Tot et Ancestral Z. C'est une histoire originale mêlant un monde réel, Montpellier et la vie quotidienne des lycéens, et un univers virtuel, sorte de "second life", le monde des rêves ("Dreamland") où l'on dépasse ses peurs et dans lequel le héros, le timide Terrence, qui a la phobie du feu, se transforme en un Guerrier du feu.

On y retrouve tout l'attirail de la fantasy : ce volume se déroule sur Worldapart, une île "éphémère où sont réunis tous les déchets de l'imaginaire", dont les paysages - cratère infranchissable, désert, chaos de pierres - sont hostiles, peuplée de créatures maléfiques et sur laquelle les héros se battent pour survivre et franchissent des niveaux (comme dans les jeux vidéo) en utilisant... leurs super-pouvoirs. Consécration ultime, Reno Lemaire est la vedette jusqu'au 7 octobre d'une exposition, "Dreamland, manga made in France", >à la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image d'Angoulême.


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités