Le prix Léopold Sedar Senghor à Laurent Bonnet | Livres Hebdo

Par Manon Quinti, le 21.10.2013 à 17h59 (mis à jour le 29.10.2013 à 14h47) Premier roman

Le prix Léopold Sedar Senghor à Laurent Bonnet

Laurent Bonnet

Premier roman paru chez Vents d'ailleurs en 2012, Salone est considéré par le jury comme «une œuvre très moderne, une très belle plume, un roman rédigé en forme de reportage».

Le 8e Prix Léopold Sedar Senghor du premier roman francophone et francophile couronne Laurent Bonnet pour son livre Salone, publié par Vents d’ailleurs en 2012, a annoncé le jury du prix, qui a été remis le 18 octobre à l'Adresse-Musée de la Poste, à Paris. Il a été attribué au 4e tour de scrutin, par 6 voix contre 5, précise le communiqué du jury.

Laurent Bonnet, 54 ans, a travaillé de nombreuses années en Sierra Leone. Il «témoigne ici d’un profond attachement à ce pays, à sa culture et à ses habitants», notent les jurés. Son roman raconte l’histoire du pays à travers le destin de plusieurs personnages: Djamil le Libanais, Kaanda la Nupe et Yan le Français. «Une œuvre très moderne, une très belle plume, un roman rédigé en forme de reportage racontant un pays lointain, la Sierra Leone», se félicite le jury.

Doté de 3000 €, le prix créé par l’association Plume Noire, présidée par Dominique Loubao, veut rendre hommage au poète Léopold Sedar Senghor en distinguant «des écrivains d'expression française qui ont réussi à créer en utilisant la langue qu'ils ont en partage, des œuvres de qualité, riches d'émotions, d'humanité et d'originalité».

Deux autres titres étaient finalistes: 39 rue Berne (Zoé) de Max Lobé (Suisse-Cameroun) et Station Rome (Mercure de France) de Vincent Pieri (France).
La première sélection avait pris en compte sept autres titres:
La Plume de l’ours (Stock), Carole Allamand (Suisse)
La courte année de Rivière-Longue (Hurtubise), Elise Lagacé (Québec)
Ni ce qu’ils pensent, ni ce qu’ils espèrent (Allia), Elie Treese (France)
Des impatientes (Editions du Rouergue), Sylvain Pattieu (France)
Loin du Monde (Au diable Vauvert), Sébastien Ayreault (France) 
2054 (XYZ), Alexandre Delong (Québec)
Rehab (La muette), Christine Schmidt (Belgique)

Présidé par le critique littéraire et journaliste Jean-Claude Perrier, par ailleurs collaborateur de Livres Hebdo, le jury était composé des écrivains Vénus Khoury Ghata, Louis-Philippe Dalembert et Mamadou N'dongo, des journalistes Catherine Fruchont-Toussaint (RFI), Hervé Bertho (Ouest France) et Hubert Artus (Lire), la jurée prix Elle et bloggeuse littéraire Caroline Moulin Schwartz, la conservatrice et directrice de la bibliothèque Germaine Tillion (Paris 16) Isabelle Colin et la cogérante de la librairie de la Promesse (Paris 15) Dominique Fillipi.
close

S’abonner à #La Lettre