Bordeaux

Une pétition contre la réduction des horaires de la BU

La bibliothèque universitaire puridiciplinaire à Bordeaux centre, envisage de réduire ses heures d'ouverture à partir de septembre 2016. - Photo GOOGLE STREET VIEW

Une pétition contre la réduction des horaires de la BU

L’université de Bordeaux envisage de fermer sa bibliothèque pluridisciplinaire, située en centre-ville, à 19h à partir de septembre 2016, au lieu de 22h actuellement.

J’achète l’article 1.50 €

Par Véronique Heurtematte,
Créé le 14.03.2016 à 18h15,
Mis à jour le 15.03.2016 à 09h56

La bibliothèque pluridisciplinaire de l’université de Bordeaux, située en plein centre-ville, pourrait fermer ses portes à 19 heures à compter de la rentrée prochaine, au lieu de 22 heures actuellement. Une perspective qui inquiète les étudiants et qui a conduit l’un d’entre eux, Félix Molteni, étudiant en droit, à lancer une pétition sur Internet qui a déjà recueilli près de 1300 signatures.
 
"La Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire, du fait de son implantation géographique, de son fonds d’ouvrages couvrant l’ensemble des disciplines enseignées à l’Université mais surtout de ses très larges horaires d'ouverture, est un lieu de travail apprécié et très fortement sollicité par la communauté estudiantine", indique la pétition.

Des horaires élargis pour deux autres bibliothèques du réseau

Deux autres bibliothèques du réseau verraient en revanche leurs horaires étendus jusqu’à 22 heures : la Bibliothèque universitaire des sciences du vivant et de la santé (BUSVS), située dans l’hôpital Pellerin, à Bordeaux, et actuellement ouverte jusqu’à 19 heures, ainsi que la Bibliothèque universitaire des sciences et techniques (BUST), sur le campus de Talence, une commune limitrophe de Bordeaux, et déjà ouverte jusqu’à 21 heures.
 
"La direction [de l’université, NDLR] nous propose d’aller travailler à la bibliothèque de Talence, mais elle est à 30 minutes de trajet en tramway et ne dispose pas d’ouvrages en droit", soulignait Félix Molteni dans La Charente libre du mercredi 9 mars.

Le redéploiement envisagé permettrait d’optimiser le nombre de personnels mobilisés par rapport au nombre de places offertes. La bibliothèque pluridisciplinaire offre seulement 96 places assises, alors que la BUSVS en compte 660, et la BUST, 1070.
Rien n’est décidé et les représentants élus des étudiants sont associés au processus de réflexion. Anne-Marie Bernard
 "On étudie différentes hypothèses. Rien n’est décidé et les représentants élus des étudiants sont associés au processus de réflexion, tient à préciser à Livres Hebdo Anne-Marie Bernard, directrice du service commun de la documentation de l’université de Bordeaux. Ce travail s’inscrit dans la perspective de l’appel à projet annoncé récemment par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche pour l’extension des horaires des bibliothèques universitaires".

Le 1er février dernier, le plan "Bibliothèques ouvertes" dévoilé par la ministre de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, fixait des objectifs d’ouverture ambitieux et annonçait un appel à projets de 12,7 millions pour leur mise en œuvre.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités