Par Claude Combet, à Lyon, le 01.04.2017 à 14h50 (mis à jour le 01.04.2017 à 15h00) QUAIS DU POLAR

Andrée A. Michaud remporte le prix des lecteurs Quais du polar/20 minutes

Andrée A. Michaud. - VOX/CANOE.TV

Alors que le Festival Quais du polar (31 mars-2 avril) bat son plein, quatre prix littéraires ont été décernés samedi 1er avril à 14 h 30.

Aux côtés du prix du polar européen "Le Point" décerné à Hannelore Cayre pour La Daronne (A.-M. Métailié) et du prix Polar en séries annoncé lors de la journée professionnelle, trois autres prix viennent d'être proclamés le 1er avril à 14 h 30 à l'Hôtel de ville de Lyon, pendant le 13e Festival Quais du polar, qui se déroule du 31 mars au 2 avril. 

La romancière québécoise Andrée A. Michaud remporte le prix des lecteurs Quais du polar/20 minutes pour son roman Bondrée, paru chez Rivages. Le livre raconte la disparition en 1967 d'une jeune fille dans les forêts épaisses de Boundary Pound, un lac aux confins du Québec, renommé Bondrée par un chasseur mort depuis longtemps. On retrouve son cadavre tandis que disparaît une autre jeune fille. 

Bondrée est arrivé devant Trop de morts au pays des merveilles, de Morgan Audic (Le Rouergue, "Le Rouergue Noir"), Il reste la poussière, de Sandrine Collette (Denoël, "Sueurs froides), Vintage, de Grégoire Hervier (Au Diable Vauvert), Rural noir, de Benoît Minville (Gallimard, "Série noire"), Métamorphosis, Houdini magicien et détective, de Vivianne Perret (Le Masque). 

Parallèlement, le prix Polar en séries, organisé avec la Scelf, a été attribué la veille vendredi 31 mars, lors de la journée professionnelle "Polar connection" à Seules les bêtes, de Colin Niel (Le Rouergue, "Rouergue Noir"). Colin Niel avait déjà remporté en 2016 le prix des lecteurs Quais du polar/20 minutes avec son précédent livre Obia ("Rouergue Noir"). Les sept titres de la sélection, "roman noir ou polar francophone, bande dessinée, choisis pour leurs qualités et pour leur potentiel d'adaptabilité en série télévisée" été présentés par les jurés, professionnels du livre, du cinéma et de l'audiovisuel devant le public : outre Bondrée, En pays conquis, de Thomas Bronnec (Gallimard, "Série noire"), Hedge Fund, de Tristan Roulot, Philippe Sabbah et Patrick Hénaff (Le Lombard), Jeu d'ombres, de Loulou Dedola et Merwan (Glénat), Kabukicho, Dominique Sylvain (Viviane Hamy), Quand la neige danse, de Sonja Delzongle (Denoël, "Sueurs froides) et Zanzara, de Paul Colize (Fleuve éditions). 

Le prix Polar Jeunesse Quais du polar/Ville de Lyon, attribué pour la troisième année, et choisi par les élèves de 13 écoles primaires, couronne La déesse sans visage, 4e tome des Carnets de Cerise, d'Aurélie Neyret et Joris Chamblain (Soleil). Quatre autres titres étaient sélectionnés : Le club de la Pluie contre Satin-Noir, de Malika Ferdjoukh (L'Ecole des loisirs), Qui veut la peau de Barack et Angela, de Guillaume Nail (Le Rouergue), Énigme au grand stade, de Danielle Thiéry (Syros) et Le plus vieux meurtre du monde, de Pascal Prévôt et Églantine Ceulemans (Milan). 

Le prix de la BD Polar, Quais du Polar/Librairie Expérience revient au troisième tome de la série Le Juge: la république assassinée, d'Olivier Berlion (Dargaud). Il devance huit autres albums : Face au mur, de Jean-Claude Pautot et Laurent Astier (Casterman), Jeu d'ombres, de Loulou Dedola et Merwan (Glénat), déjà sélectionné pour le prix Polar en séries, Le temps des sauvages, de Sébastien Goethals (Futuropolis), Maggy Garrisson, de Lewis Trondheim et Stéphane Oiry (Dupuis), Mort aux vaches, d'Aurélien Ducoudray et François Ravard (Futuropolis), Nuit noire sur Brest, de Kris, Bertrand Galic et Damien Cuvillier (Futuropolis), Prof. Fallois, d'Ivan Brun et Tristan Perreton (Tanibis) et Puzzle, de Franck Thilliez et Mig (Ankama). 
close

S’abonner à #La Lettre