Par Cécilia Lacour, le 07.11.2017 à 11h54 (mis à jour le 07.11.2017 à 16h48) Lauréat

Jean-Baptiste Andrea remporte le prix du Premier roman 2017

Jean-Baptiste Andrea - OLIVIER DION

L’auteur est récompensé pour Ma Reine publié chez L’Iconoclaste.

Le jury du prix du Premier roman a récompensé Jean-Baptiste Andrea pour Ma Reine, publié chez L’Iconoclaste pendant la rentrée littéraire 2017. Il succède à Gaël Faye, lauréat 2016 pour Petit pays (Grasset).
 
Dans Ma Reine, Jean-Baptiste Andrea retrace le parcours de Shell, un jeune garçon vivant dans la vallée d’Asse en Provence, à l’été 1965. Celui-ci ne sait que faire de sa vie. Il ne va plus à l'école, ce n'est pas son truc. Un jour, il part dans l'armée pour devenir un homme. Puis il rencontre Viviane et tout est nouveau. Shell est en constant balancement entre l'envie de se réfugier dans l'enfance et de se confronter à l'âge adulte.
 
"A la manière aussi des livres d’Ajar-Gary, Ma Reine est une fable, tendue, poétique, brillamment incarnée. Sur les pas d’un enfant perdu, un écrivain est né", estimait Olivier Mony dans son avant-critique publiée le 16 juin dans Livres Hebdo n°1134.
 
Jean-Baptiste Andrea a déjà été distingué par le prix "Envoyé par la poste" et fait parti des finalistes du Femina, dont la remise de prix aura lieu le 8 novembre.

Le prix du Premier roman étranger a, quant à lui, été attribué à Katharina Winkler pour son roman Les bijoux bleus, traduit par Pierrick Steunou et publié en septembre dernier chez Jacqueline Chambon.

Le jury du prix Premier roman, présidé par Joël Schmidt, se compose de Mohammed Aïssaoui, Georges-Olivier Chateaureynaud, Gérard de Cortanze, Christine Ferniot, Michèle Gazier, Annick Geille, Philippe Vallet, Jean-Claude Lamy, Jean-Pierre Tison, Jean Chalon et Gilles Pudlowski.

 
close

S’abonner à #La Lettre