Par Pierre Georges, le 13.11.2017 à 16h01 (mis à jour le 14.11.2017 à 16h10) Distinction

Le Grand prix de littérature américaine revient à Richard Russo

Richard Russo - DR

Paru en août chez Quai Voltaire, A malin, malin et demi remporte la 3édition du Grand prix de littérature américaine. 

Pour son roman A malin, malin et demi, Richard Russo est le nouveau lauréat du Grand prix de littérature américaine, a-t-on appris lundi 13 novembre. L'ouvrage est paru le 24 août chez Quai Voltaire, dans une traduction de Jean Esch.

Les deux autres finalistes étaient Vivian Gornick pour Attachement féroce (Rivages) et Christian Kiefer (Les Animaux, Albin Michel). 

"A l'instar d'un Dickens ou encore d'un William Kennedy (avec l'humour en prime), Richard Russo est de ces auteurs qui, livre après livre, revisite le même territoire, parce qu'ils n'ont pas épuisé toutes les questions ou juste pas trouvé les réponses", font savoir les membres du jury. "C'est féroce, déjanté. Un pur régal", ajoutent-ils à propos d'A malin, malin et demi. 

"Encore un mot : formidable traduction de Jean Esch, toujours un plaisir"
, est-il enfin précisé.

Le roman est en fait la suite d'Un homme presque parfait, premier ouvrage de Richard Russo publié en 1995 puis adapté sur grand écran avec Paul Newman et Philip Seymour Hoffman. On y retrouve, dix ans après, les deux figures locales de North Bath, Sully et Rayner. "Le temps des ruminations est terminé parce que tout va de travers à North Bath cet été-là. Des catastrophes en chaîne vont secouer toute cette petite communauté de vies cabossées", indique le jury dans un communiqué. 

Il succède à Parmi les loups et les bandits, premier roman d'Atticus Lish publié chez Buchet-Chastel, récompensé en 2016.

Créé en 2015, le Grand prix de littérature américaine récompense chaque année un roman américain traduit en français. Le jury se compose de neuf membres: trois critiques littéraires, trois éditeurs et trois libraires. Le prix sera remis à Paris lundi 27 novembre.
close

S’abonner à #La Lettre