Par Anne-Laure Walter, le 11.09.2015 à 15h03 (mis à jour le 21.09.2015 à 14h24) Première sélection

Le nouveau jury du prix de la BD écrite par une femme sélectionne 13 albums

Le prix Artémisia qui porte depuis une dizaine d'années le combat féministe sera remis le 9 janvier 2016.

Alors que plus de 150 auteures de bande dessinée ont lancé un collectif "BDégalité" et une charte pour porter le combat féministe et alerter sur le sexisme dans la bande dessinée, le prix Artémisia, qui distingue chaque année un album scénarisé et/ou dessiné par une ou plusieurs femmes, dévoile sa première sélection. 

Signataire de la charte, la fondatrice du prix Chantal Montellier, a d'ailleurs salué dans un communiqué l'initiative de ces auteures ravie que "le combat féministe prenne de l’ampleur", rappelant que "Artémisia lutte pour cette reconnaissance des talents féminins dans le 9e art depuis des années, (une dizaine), dans une relative indifférence du milieu BD dans sa totalité et dans le plus grand mépris des médias mainstream qui semblent un peu se réveiller enfin, donnant la parole à la grande artiste qu’est Johanna Schipper."

13 albums ont  été retenus en vue de la prochaine édition du prix Artemisia de la bande dessinée écrite par une femme qui sera décerné comme chaque année le 9 janvier, date anniversaire de la naissance de Simone de Beauvoir, à la librairie de Beaubourg.
  • Les voyeurs de Gabrielle Bell chez Actes Sud ;
  • Pretty deadly de Kelly Sue DeConnick et Emma Rios chez Glénat ;
  • Hiver rouge d'Anelli Furmarck, traduit par Fanny Törnberg chez Çà et là ;
  • Glenn Gould de Sandrine Revel chez Dargaud ;
  • Nora de Léa Mazé aux éditions de la Gouttière ;
  • Le jardin de minuit d'Edith chez Soleil ;
  • Fatherland de Nina Bunjevac chez Ici Même ;
  • Jiseul d'O Muel-Keum Suk Gendry-Kim, traduit par Melissa David chez Sarbacane ;
  • Le piano oriental de Zeina Abirached chez Casterman ;
  • Mourir (ça n'existe pas!) de Théa Rojman à La Boite à Bulles ;
  • Comment naissent les araignées de Marion Laurent chez Casterman ;
  • L’année du crabe d'Alice Baguet chez Vraoum ;
  • Le point de fuite de Lucia Biaci chez Çà et là.

C'est une nouvelle équipe qui pour la neuvième année d'existence de ce prix a établi cette sélection, suite à la démission en mai dernier cinq (Stéphane Bielikoff, Yves Frémion, Pascal Ory, Lucie Servin, Lili Sztajn) des sept membres de l'ancien jury en raison de "profonds désaccords internes rendant impossible la poursuite de leur travail dans de bonnes conditions" avaient-ils précisé dans un communiqué.

Le nouveau jury se compose de :
Eva Almassy, écrivaine, complice des “Papous” dans la tête de France Culture ;
Odile Conseil, journaliste, créatrice du festival Ciné Salé, également “Papous” ;
Jean-Christophe  Deveney, scénariste de bande dessinée, enseignant (scénario) ;
Céline du Chéné, productrice à France Culture, chroniqueuse et reporter (émission “Mauvais genres”) ;
Karim Miské,  réalisateur, et romancier ;
Chantal Montellier, auteure de bande dessinée et fondatrice du Prix ;
Catel Muller, auteure de bande dessinée pour adulte et jeunesse, illustratrice ;
Patrig Pennognon, poète, journaliste culture et militant altermondialiste ;
Olivier Place, directeur des librairies Flammarion (Beaubourg) ;
Silvia Radelli, plasticienne ;
Donatella Saulnier, écrivaine, critique littéraire, traductrice roman et BD (Hugo Pratt), médiatrice culturelle ;
Rachel Viné-Krupa, écrivaine, libraire (Quilombo), spécialiste de l’art mural mexicain, de Frida Kahlo et de Tina Modotti.

Une seconde réunion du jury aura lieu mi novembre, au cours de laquelle une liste définitive sera établie puis publiée, liste dans laquelle sera choisi l’album primé.

En janvier dernier, c'est Barbara Yelin qui a remporté le prix pour Irmina (Actes Sud-L’an 2) succèdant à Johanna Schipper (2008), Tanxxx et Lisa Mandel (2009), Laureline Mattiussi (2010), Ulli Lust (2011), Claire Braud (2012), Jeanne Puchol (2013) et Catel (2014).
close

S’abonner à #La Lettre