Par Agathe Auproux, le 03.06.2015 à 19h00 Proclamation

Le prix de la Porte Dorée récompense Sylvain Prudhomme

Sylvain Prudhomme. - C. HÉLIE/GALLIMARD

Sylvain Prudhomme, avec son roman Les Grands paru chez Gallimard, remporte le prix de la Porte Dorée 2015, a annoncé ce mercredi 3 juin le jury présidé par Julien Delmaire.

Le prix littéraire de la Porte Dorée a été attribué ce mercredi 3 juin à Sylvain Prudhomme pour Les Grands (Gallimard), au Musée national de l'Histoire de l'immigration. Le prix récompense, chaque année, un roman ou un récit ayant pour thème l’exil. Il est doté de 4 000 euros grâce au mécénat de la Fondation EDF.

Le jury était présidé cette année par Julien Delmaire, lauréat 2014 pour Georgia (Grasset), qui a déclaré: "Les Grands sont un enchantement littéraire qui réunit toutes les qualités d'un magnifique roman. Une intrigue qui navigue entre l'intime et le politique, une langue poétique et sobre, et surtout une attention exceptionnelle à la musique."  De son côté, Sylvain Prudhomme, lauréat 2015, s'est exprimé: "Ce prix m'honore et me touche. Je me reconnais dans le message qu'il porte: l'affirmation de la richesse d'un héritage venu pendant des siècles d'horizons variés."
 
La sélection de cette 6e édition comprenait sept autres titres parus dans l’année éditoriale et sélectionnés par un comité de lecture composé de professionnels du livre, d’historiens, d’enseignants, de journalistes: En attendant demain de Nathacha Appanah (Gallimard); Rendez-vous avec l'heure qui blesse de Gaston-Paul Effa (Continents noirs/Gallimard); Debout-Payé de Gauz (Le Nouvel Attila); La Trinité bantoue de Max Lobe, (Zoé); Voyageur malgré lui de Minh Tran Huy (Flammarion); Eastern d’Andrea Salajova (Gallimard) et Jacob, Jacob de Valérie Zenatti (L'Olivier).
 
Le 26 mai 2015, Boris Adjemian recevait le premier Prix de la recherche du Musée national de l’Histoire de l’immigration, pour un article intitulé "Du récit de soi à l’écriture d’un Grand Récit: une autobiographie collective arménienne en Ethiopie", publié en 2013 dans la revue Diasporas, Histoire et sociétés. Doté de 2000 euros, ce nouveau prix vise à encourager le développement des travaux de recherche dans le domaine de l’histoire de migrations.
close

S’abonner à #La Lettre