Par Julia Deck, avec jd et mci, le 07.11.2011

Le prix Femina pour Simon Liberati, Francisco Goldman et Laure Murat

Simon Liberati © Nicolas Hidoroglou, Francisco Goldman © Mathieu Bourgois et Laure Murat © Catherine Hélie

Après le Grand prix du roman de l'Académie française pour Sorj Chalandon, Grasset remporte le Femina grâce à Liberati.

Le prix Femina a couronné au premier tour le roman de Simon Liberati, Jayne Mansfield 1967 (Grasset), par 9 voix contre 3 à Colette Fellous (Un amour de frère, Gallimard).

Egalement au premier tour, l'Américain Francisco Goldman remporte le Femina étranger pour Dire son nom (Bourgois) par 7 voix contre 5 à Alessandro Piperno (Persécution, Liana Levi), et Laure Murat reçoit le Femina essai pour L'h

Lire la suite (180 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre