Par Agathe Auproux, le 02.09.2015 à 14h49 (mis à jour le 02.09.2015 à 20h00) - 8 commentaires Proclamation

Transfuge décerne ses 14 prix littéraires 2015

Simon Liberati et Charles Dantzig ont reçu le Prix Transfuge du meilleur roman français. - O. DION

La rédaction du magazine culturel a sélectionné dix-sept titres dans quatorze catégories.

Répartis dans 14 catégories, 17 ouvrages en littérature française comme étrangère ont été couronnés, mercredi 2 septembre, d’un prix Transfuge en cette rentrée littéraire 2015. La rédaction du magazine culturel a ainsi voulu attirer l’attention sur ses livres coups de cœur.

Les 17 lauréats :
• Prix Transfuge du meilleur roman français: Eva de Simon Liberati (Stock), ex aequo avec Histoire de l’amour et de la haine de Charles Dantzig (Grasset)
• Prix Transfuge du meilleur roman hispanique: Le jardin des 7 crépuscules de Miquel de Palol (Zulma)
• Prix Transfuge du meilleur roman américain: & Fils de David Gilbert (Actes Sud)
• Prix Transfuge du meilleur roman anglophone: Une fille est une chose à demi d’Eimear McBride (Buchet Chastel)
• Prix Transfuge du meilleur roman allemand: De rage et de douleur, le monstre de Terézia Mora (Piranha)
• Prix Transfuge du meilleur roman africain: Les Transparents d’Ondjaki (Métailié)
• Prix Transfuge du meilleur roman arabe: Villa des femmes de Charif Majdalani (Seuil)
• Prix Transfuge du meilleur roman scandinave: Illska le mal d’Eiríkur Örn Norddhal (Métailié)
• Prix Transfuge du meilleur premier roman français: La cache de Christophe Boltanski (Stock)
• Prix Transfuge du meilleur polar français: Une plaie ouverte de Patrick Pécherot (Série noire, Gallimard)
• Prix Transfuge du meilleur polar étranger: Les infâmes de Jax Miller (Ombres noires)
• Prix Transfuge du meilleur espoir polar: Et justice pour tous de Michaël Mention (Rivages/Noir)
• Prix Transfuge du meilleur poche français: Un bon fils de Pascal Bruckner (Le livre de poche)
• Prix Transfuge du meilleur poche étranger: Psaumes balbutiés de Erwin Mortier (Libretto), La guerre de face de Martha Gellhorn (Les Belles Lettres), Les dépossédés de Steve Sem-Sandberg (10/18)

Transfuge est un magazine mensuel culturel qui a pour ambition de couvrir l'actualité culturelle contemporaine et qui traite particulièrement de littérature et de cinéma. Il a été fondé en janvier 2004 par Vincent Jaury, directeur de la rédaction, et Gaëtan Husson, directeur de la publication.

8 commentaires déjà postés

Beorn - il y a 11 mois à 15 h 48

Ils ont oublié d'annoncer le prix du meilleur recueil de poésies français, le prix du meilleur recueil de poésies hispanique, le prix du meilleur recueil de poésies scandinave, le prix du meilleur recueil de poésies allemand, le prix du meilleur recueil de poésies arabe, le prix du meilleur recueil de poésies africain, le prix du meilleur premier recueil de poésies et le prix du meilleur recueil de poésies au format poche.

Sylvie - il y a 11 mois à 18 h 36

Èt ils ont carrément zappé l'Asie, un tout petit continent !

Beorn - il y a 11 mois à 09 h 20

Comme le nez au milieu de la figure - je n'y ai pas pris garde !

Dartagnan - il y a 11 mois à 10 h 39

Et aussi le prix du ''Meilleur espoir poésie en livre de poche". La dérive des prix suit celle des continents, pour Transfuge, en toute logique. Et, en effet, quid de l'Asie et de l'Océanie? Par ailleurs, si nous partons du principe que la France est à part (puisqu'il s'agit d'une revue française), notons quand même que l'Allemagne et les Etats-Unis sont de beaux privilégiés, car les autres ont droit à un prix de gros continental. Où l'on apprend aussi que la Scandinavie et le monde arabe sont des bulles continentales.

Beorn - il y a 11 mois à 15 h 55

Néanmoins, belle pioche pour "Une fille est une chose à demi" d'Eimear McBride, récipiendaire du Goldsmiths Prize en 2014 (date de création du prix) qui cherche à récompenser la recherche de nouvelles formes dans la fiction, la "fiction at its most novel", novel étant à la foix synonyme de nouveauté et de roman. Ce qui était (est ?) l'ambition du Prix Médicis. http://www.gold.ac.uk/goldsmiths-prize/prize2013/a-girl-is-a-half-formed-thing/

Yolandi - il y a 11 mois à 20 h 05

Et tous ces beaux romans étrangers, ils se sont traduits tout seuls sans doute ?

#TradAnonyme - il y a 11 mois à 22 h 42

Comme très souvent, les traducteurs littéraires sont les grands oubliés. Et pourtant, sans eux, auteurs à part entière, point de littérature mondiale. Rendons-leur hommage, respectons leur travail d'écriture, prenons l'habitude de les mentionner : • Prix Transfuge du meilleur roman hispanique: Le jardin des 7 crépuscules de Miquel de Palol (Zulma) TRADUIT du CATALAN par FRANÇOIS-MICHEL DURAZZO • Prix Transfuge du meilleur roman américain: & Fils de David Gilbert (Actes Sud) TRADUIT de L'ANGLAIS (États-Unis) par CLÉMENT BAUDE • Prix Transfuge du meilleur roman anglophone: Une fille est une chose à demi d’Eimear McBride (Buchet Chastel) TRADUIT de L'ANGLAIS (Irlande) par GEORGINA TACOU • Prix Transfuge du meilleur roman allemand: De rage et de douleur, le monstre de Terézia Mora (Piranha) TRADUIT de L'ALLEMAND par FRANÇOISE TORAILLE • Prix Transfuge du meilleur roman africain: Les Transparents d’Ondjaki (Métailié) TRADUIT du PORTUGAIS (Angola) par DANIELLE SCHRAMM • Prix Transfuge du meilleur roman scandinave: Illska le mal d’Eiríkur Örn Norddhal (Métailié) TRADUIT de L'ISLANDAIS par ÉRIC BOURY • Prix Transfuge du meilleur polar étranger: Les infâmes de Jax Miller (Ombres noires) TRADUIT de L'ANGLAIS (États-Unis) par CLAIRE-MARIE CLÉVY • Prix Transfuge du meilleur poche étranger: Psaumes balbutiés de Erwin Mortier (Libretto) - TRADUIT du NÉERLANDAIS (Belgique) par MARIE HOOGHE La guerre de face de Martha Gellhorn (Les Belles Lettres) - TRADUIT de L'ANGLAIS par PIERRE GUGLIELMINA Les dépossédés de Steve Sem-Sandberg (10/18) - TRADUIT du SUÉDOIS par JOHANNA CHATELLARD-SCHAPIRA Et si d'aventure la traduction littéraire vous intéresse, c'est par là : www.atlf.org

Johanna Chatellard-Schapira - il y a 9 mois à 15 h 07

Merci !

close

S’abonner à #La Lettre