Reed Elsevier vend « Publishers Weekly »

Reed Elsevier vend « Publishers Weekly »

Reed Elsevier vend « Publishers Weekly »

Le groupe anglo-néerlandais annonce la vente de sa branche magazine, qui comprend notamment l’hebdomadaire professionnel américain du livre « Publishers Weekly».

Par Marie-Christine Imbault,
avec mci Créé le 15.04.2015 à 19h12

En marge de la publication de ses résultats préliminaires pour 2007, le groupe Reed Elsevier a annoncé la mise en vente de sa filiale Reed Business Information (RBI), qui affiche un chiffre d’affaires annuel de l’ordre de 1,2 milliards d’euros, afin de « réduire son exposition au marché publicitaire, très cyclique ».

La branche magazine du groupe anglo-néerlandais, numéro un mondial de l’édition, produit notamment l’hebdomadaire professionnel américain de l’édition et du livre Publishers Weekly, Variety et New Scientist.

Sur l’année 2007, RBI annonce un résultat opérationnel de 158 M€, dont environ 60% ont été dégagés par les recettes publicitaires.

Reed Elsevier avait déjà cédé sa branche éducation, Harcourt, en 2007.

Le groupe conserve en revanche sa branche d’organisation de manifestations, Reed Exhibitions, qui organise en particulier plusieurs des principales foires du livre dans le monde (BookExpo America, BookExpo Canada, London Book Fair, Tokyo Book Fair, Salon du livre de Paris).

Parallèlement, Reed Elsevier annonce le rachat de l'éditeur de logiciels d'analyse de données américian ChoicePoint pour 2,8 milliards d'euros, soit 34 € par action, afin de renforcer ses positions dans l'étude et la gestion du risque dans le secteur de l'assurance.

Sa proposition aurait reçu le soutien unanime du conseil d'administration de ChoicePoint, leader sur le marché de l'analyse de données (50% du chiffre d'affaires de 666 M€ en 2007 ont été réalisés dans ce secteur).

Le groupe d’édition professionnelle a également présenté un plan d’économie de 335 M€ en quatre ans avec pour objectif l’économie de 134,7 M€ par an entre 2008 et 2011.

Pour 2007, Reed Elsevier revendique de « solides performances », avec une croissance interne de 6% sur un an, à 6,69 milliards d'euros. Le résultat opérationnel s'est inscrit à 1,3 milliard d'euros, tandis que le bénéfice net par action, en hausse de 5 %, atteint 0,8 €.


15.04 2015

Les dernières
actualités