Auteurs, bibliothécaires et festivals réagissent à la décision de la Scelf | Livres Hebdo

Par Maïa Courtois, le 02.07.2018 à 16h24 (mis à jour le 03.07.2018 à 08h12) Droits d’auteurs

Auteurs, bibliothécaires et festivals réagissent à la décision de la Scelf

Les organes de représentation des bibliothécaires, auteurs et organisateurs d’événements littéraires, ont réagi dans un communiqué à la décision de la Scelf de mettre fin à sa perception des droits des lectures publiques.

Dans un communiqué, vendredi 29 juin, l’Association des Bibliothécaires de France, la Charte des auteurs et des illustrateurs jeunesse, les organisateurs d’événements (FSLI, Relief) et la Société des gens de lettres (SGDL), ont "pris acte" de la fin de la perception des droits des lectures publiques par la Scelf. "Nous rappelons que les lectures publiques (…) s’inscrivent dans le cadre légal du dr Lire la suite (1 320 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre