Par Marine Durand, le 09.03.2018 (mis à jour le 09.03.2018 à 08h08) Société

Etats-Unis : l’édition saisie par #MeToo

OLIVIER DION

Le mouvement de libération de la parole #MeToo trouve son prolongement outre-Atlantique dans une vague de projets éditoriaux féministes. Entre marketing et volonté de participer à la révolution en cours, éditeurs et agents décrivent une tendance de fond, qui a émergé dès l’élection de Donald Trump.

Le 30 janvier dernier, Rose McGowan a ouvert les hostilités en librairie. Dans Brave, son autobiographie publiée par HarperCollins (Debout, la traduction française, est paru le 28 février chez HarperCollins France), l’actrice de 44 ans expose les rouages d’une industrie hollywoodienne misogyne et brutale, et raconte son viol, à l’âge de 23 ans, par Harvey Weinstein. Rose McGowan a été l’une des pr

Lire la suite (6 310 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre