Par Vincy Thomas, le 05.12.2016 à 17h11 (mis à jour le 05.12.2016 à 18h00) - 1 commentaire Médias

François Busnel et Patricia Martin, lauréats du Prix Roland Dorgelès 2016

François Busnel et Patricia Martin - OLIVIER DION

Le prix récompense deux professionnels, l’un de la radio, l’autre de la télévision, qui se sont particulièrement distingués dans le bon usage de la langue française.

Samedi 3 décembre, le prix Roland-Dorgelès, avec le soutien de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, a été remis à François Busnel et à Patricia Martin à Paris, à la Mairie du 15e arrondissement.

Ce prix, anciennement Prix François 1er, créé en 1996 par l'Association des écrivains combattants, récompense deux professionnels de la radio et de la télévision qui se sont distingués pour leur attachement à la langue française.

François Busnel, journaliste, critique littéraire, animateur et producteur de télévision, présente chaque semaine "La Grande Librairie" (France 5), unique émission télévisée consacrée au livre en première partie de soirée.

Patricia Martin, journaliste, critique littéraire, animatrice et productrice de radio, présente le 6/9 de France Inter chaque week-end.

1 commentaire déjà posté

Colinaro - il y a 5 mois à 16 h 39

Le jeudi 15 décembre 2016, dans La Grande Librairie, de France 5, François Busnel, le présentateur-animateur de cette émission littéraire, n'a pas pu s'empêcher, comme il le fait souvent dans cette émission, de nous faire entendre de l'anglais. Cette fois-ci, sous le prétexte que Bob Dylan a obtenu le Prix Nobel de littérature 2016 (?), il a fait l'éloge de ce chanteur anglophone et, pour le coup, nous l'a fait écouter chantant en anglais les Feuilles Mortes. Mais comme Busnel est un grand défenseur de la langue française, n'a-t-il pas obtenu en cela, récemment, le Prix Roland-Dorgelès, prix qui récompense un professionnel de la radio ou de la télévision qui s'est distingué pour son attachement à la langue française, il nous fit écouter alors Olivia Ruiz et Mathias Malzieu chantant en anglais une chanson de Bob Dylan. Moralité : Bob Dylan a traduit "Les Feuilles Mortes" pour chanter cette chanson dans sa langue, l'anglais. Les Français, eux, moins respectueux de leur public et de leur langue, n'ont pas traduit la chanson de Bob Dylan en français, ils se sont contentés de chanter en anglais, comme pour singer l'amerloque, montrant ainsi ce que nous sommes devenus : un peuple de colonisés. Et Busnel, bien sûr, était aux anges et tant pis si Roland Dorgelès s'est retouné deux fois dans sa tombe ce soir-là. Cela dit, quant est-ce que le CSA compte se réveiller pour faire la chasse aux anglomanes, cela éviterait que des gens comme Busnel passent pour des défenseurs de notre langue, alors qu'ils ne sont que des passerelles vers l'anglicisation ?

close

S’abonner à #La Lettre