Par Léopoldine Leblanc, le 10.11.2017 à 18h02 (mis à jour le 10.11.2017 à 19h00) Prix littéraire

François-Guillaume Lorrain remporte le prix Jules Rimet 2017

François-Guillaume Lorrain - OLIVIER DION

Le jury a décerné son prix jeudi 9 novembre à François-Guillaume Lorrain pour son roman jeunesse Le garçon qui courait (Sarbacane, 2017) sur le champion Coréen Sohn Kee-Chung.

Coprésidé par Denis Jeambar et Pierre Leroy, le jury du prix Jules Rimet a distingué, jeudi 9 novembre, l’écrivain et journaliste François-Guillaume Lorrain pour son roman jeunesse Le garçon qui courait (Sarbacane, 2017). Il succède à Daniel Rondeau, lauréat pour Boxing-Club (Grasset, 2016) et a reçu un maillot du Red Star Football Club portant le numéro 6 en écho à la 6e édition du prix.
 
Le roman relate l’histoire de Sohn Kee-Chung, un jeune coureur de fond Coréen contraint de porter les couleurs nippones pour les Jeux olympiques de Berlin en 1936. Athlète exceptionnel, le jeune homme remporte non seulement le marathon mais établit un nouveau record olympique. A la suite des Jeux, il décide d’arrêter sa carrière pour lutter pour l’indépendance de son pays, toujours occupé par le Japon.

Célébrer le sport et la littérature

Depuis 2012, le prix Jules Rimet couronne un ouvrage de littérature française ou de littérature étrangère "dont les références au sport constituent l’un des éléments majeurs". Doté de 5000 euros, le prix récompense aussi bien des romans, récits, biographies ou recueils de nouvelles pour promouvoir le sport dans la littérature.
 
Dès la fin du XIXe siècle, le fondateur du Red Star Club, Jules Rimet, contribue à favoriser l’intégration sociale par le sport, notamment en y conviant la littérature. Il intègre très vite à son club omnisports une section littéraire et artistique. Le prix Jules Rimet cherche ainsi à consacrer le travail d’un auteur, tout en encourageant des ateliers éducatifs de lecture et d’écriture pour des jeunes sportifs en difficulté scolaire.
close

S’abonner à #La Lettre