Par Daniel Garcia, le 21.04.2017 (mis à jour le 25.04.2017 à 10h12) Un succès très grand pour moi/3

L’Association face à la tornade Persepolis

OLIVIER DION

Le succès spectaculaire de la saga autofictionnelle de Marjane Satrapi, au début des années 2000, a pris L’Association par surprise. S’il a renfloué les caisses de la maison d’édition, il a aussi déséquilibré son diffuseur-distributeur et entraîné une crise interne. Troisième volet de notre série sur les très grands succès des petits éditeurs.

Le monde de la bande dessinée est habitué aux ventes d’anthologie. Mais, d’ordinaire, celles-ci sont portées par des héros masculins (Astérix, Lucky Luke, Blake et Mortimer…) de séries assises depuis des décennies sur leur notoriété, dessinés par des hommes, eux-mêmes publiés par les grands éditeurs du secteur. Avec Persepolis, tout fut inédit : une auteure, Marjane Satrapi, inconnue du public et

Lire la suite (6 240 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Sur les mêmes thèmes (2 articles)

close

S’abonner à #La Lettre