1001libraires.com : Aurélie Filippetti va réunir les professionnels

1001libraires.com : Aurélie Filippetti va réunir les professionnels

Aurélie Filipetti © Korbend / Wikipedia

1001libraires.com : Aurélie Filippetti va réunir les professionnels

Dans son premier communiqué consacré à la filière livre, la ministre de la Culture réaffirme son soutien à la librairie indépendante après l'annonce de la fermeture du portail collectif de vente en ligne.

Par Catherine Andreucci,
avec ca Créé le 15.04.2015 à 21h52

Suite à l'annonce de la cessation d'activité du portail commun de vente en ligne des libraires, 1001libraires.com (voir notre actualité du 16 mai), Aurélie Filippetti annonce dans un communiqué diffusé mercredi 23 mai en fin de journée, qu'elle « réunira rapidement les différents acteurs de la filière pour soutenir les libraires et relancer la réflexion sur un portail numérique commun librairies/maisons d'édition. »
La nouvelle ministre de la Culture et de la Communication estime que la disparition de ce portail est « un coup porté à tous les libraires indépendants partenaires de ce projet » et « souhaite réaffirmer avec force son soutien au secteur de l'édition et à la librairie indépendante. »
Dès le 18 mai, le président du Centre national du livre, Jean-François Colosimo, avait appelé le Syndicat de la librairie française, le Cercle de la librairie et l'Adelc à constituer une « mission exploratoire afin de dégager un nouveau projet dondé à la fois sur l'expérience acquise et sur une large consultation et concertation avec tous les acteurs concernés. » (voir notre actualité du 18 mai).
Dans ce premier communiqué consacré à la filière livre, Aurélie Filippetti confirme également les orientations définies pendant la campagne électorale de François Hollande et « rappelle son ambition que le Ministère, dans le secteur du livre et de la lecture comme dans d'autres, joue le rôle de facilitateur et parfois de médiateur entre les auteurs, les éditeurs, les diffuseurs et l'ensemble des acteurs de la filière. Dans un contexte de financements publics limités, il faudra améliorer les outils existants, mutualiser les investissements, informer sur l'évolution du contexte, encourager les négociations entre les professionnels du livre et de la lecture », poursuit-elle.
La ministre fait du numérique une priorité : « Un des enjeux essentiels sera aussi d'accompagner les éditeurs, les libraires et les bibliothèques à prendre place sur le secteur des livres numériques. »

Les dernières
actualités