423 auteurs de bande dessinée lancent un “Appel du numérique”

423 auteurs de bande dessinée lancent un “Appel du numérique”

Ils n'autoriseront plus l'exploitation des droits numériques de leurs livres tant qu'un groupe de travail entre auteurs et éditeurs ne sera pas mis en place pour définir les règles du jeu.

J’achète l’article 1.50 €

avec alw,
Créé le 22.03.2010 à 00h00,
Mis à jour le 22.03.2010 à 00h00

Alors que douze éditeurs s'apprêtent à lancer une plateforme de lecture de BD en streaming vendredi prochain, 423 auteurs, dont certaines des signatures les plus connues du 9e art, lancent un “Appel du numérique” via le groupement bande dessinée du Snac (Syndicat national des auteurs compositeurs).

Dans ce texte, ils annoncent qu'à partir de lundi 22 mars ils “n'autoriseront plus l'exploitation des droits numériques de leurs livres tant qu'un groupe de travail entre auteurs et éditeurs, sous l'égide du ministère de la Culture, ne sera pas mis en place pour définir ensemble les règles du jeu du livre numérique, et tant que leurs questions et revendications sur ce sujet n'auront pas eu de réponses satisfaisantes”.

Avant d'être diffusé à tous les auteurs du secteur, ce manifeste a été signé par cinquante auteurs: Bruno Gazzotti, Jean David Morvan, Alfred, Christophe Arleston, Joseph Béhé, Lewis Trondheim, Stephen Desberg, Max Cabanes, Maëster, Joann Sfar, Manu Larcenet, Etienne Davodeau, Eric Corbeyran, Franck Giroud, Denis Bajra, Florence Cestac, Didier Conrad, Riad Satouff, Régis Loisel, Fred Duval, Christian Lax, Jean-Louis Tripp, Philippe Francq, Jean-Yves Ferri, Frank Pé, François Schuiten, Charles Berberian, Ralph Meyer, Guillaume Bouzard, Thierry Robin, Yann, David Chauvel, Cyril Pedrosa, Christian Lerolle, Fabien Vehlmann, Virginie Augustin, Michael Le Galli, Jean-Philippe Peyraud, Kris, Sylvain Ricard, Hubert, Virginie Greiner, Olivier Jouvray, Efix, Sébastien Cosset, Kerascoët, Midam, Xavier Dorison, Emmanuel Moynot, Denis Robert.

“Ne nous méprenons pas. Nous nous réjouissons de voir nos éditeurs se lancer enfin sérieusement dans la révolution numérique, expliquent-ils dans l'appel. Mais nous déplorons que les initiatives éditoriales partent dans tous les sens, nous imposent leur cadre, au lieu d'un débat organisé au sein de la profession.”

Après deux jours de mise en ligne (Appeldunumerique.com), la pétition a déjà obtenu le soutien de plus de 423 autres auteurs reconnus ou débutants.


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités