Annulation de la grande exposition sur Camus à Marseille Provence 2013

Annulation de la grande exposition sur Camus à Marseille Provence 2013

La grande exposition prévue à Aix-en-Provence pour le centenaire de la naissance de l'écrivain n'aura finalement pas lieu.

Par Vincy Thomas ,
avec vt, avec afp Créé le 15.04.2015 à 20h04

La grande exposition prévue à Aix-en-Provence pour le centenaire de la naissance de l'écrivain Albert Camus, dans le cadre de l'année culturelle Marseille Provence 2013, n'aura finalement pas lieu, a révélé le site Mediapart vendredi 11 mai au soir.

La fille de l'auteur "Catherine Camus nous a fait part de sa volonté de revenir sur l'exposition, de manière unilatérale", a déclaré à l'AFP Thierry Roche, directeur délégué de Marseille Provence 2013 capitale européenne de la culture, confirmant une annulation annoncée par Médiapart.

Selon lui, les raisons sont multiples. "C'est un tout", a-t-il dit, évoquant la complexité de l'organisation et relevant que Mme Camus, qui gère l'oeuvre et le fonds de son père, est "très sollicitée".

Interrogée par l'AFP, Mme Camus a démenti être à l'origine du retrait du projet, mais a expliqué n'avoir pas reçu dans les délais la liste des documents requis pour l'événement.

"Je leur ai écrit en avril. Je leur ai dit que j'étais dans une situation intenable. Depuis un an, je n'avais plus de nouvelles, or nous sommes à une date limite. J'ai besoin de savoir quels documents il leur faut, et ce que je pourrais proposer à d'autres", a-t-elle précisé, exprimant ses regrets: "Je préférerais qu'il y ait une grande exposition Camus à Marseille Provence 2013."

Sur le fond, elle a ajouté qu'elle était d'accord avec le synopsis, conçu notamment par l'historien Benjamin Stora, spécialiste de l'Algérie. Elle a qualifié ce projet de "correct" et élargi à l'ensemble de l'oeuvre de Camus, levant ses premières craintes qu'il ne soit réduit à certains engagements, notamment algérien, de son père.

"Camus n'aura pas d'exposition nationale"

Interrogé par Médiapart, François-Xavier de Peretti, ex-adjoint à la maire UMP d'Aix-en-Provence Maryse Joissains, passé à l'opposition (MoDem), se dit peu surpris par l'annulation. Selon lui, la municipalité "n'a pas eu l'air d'accrocher" quand le scénario de l'événement a été présenté fin 2010, dans une ville à électorat pied-noir important. Le site internet d'information relevait que Maryse Joissains n'a jamais caché sa sympathie pour les nostalgiques de l'Algérie française.

"Je ne vois pas quel serait l'intérêt de la ville à ce qu'il n'y ait pas d'exposition Camus", a noté pour sa part Mme Camus. "Cela dit, j'ai tout vu", a-t-elle ajouté.

M. Stora s'est dit étonné de cette annulation. "Je travaillais dessus depuis trois ans, et ils m'ont téléphoné pour dire que c'était terminé," a-t-il dit à l'AFP. "Je suis allé régulièrement à Aix en 2010-2011. Puis, depuis un an, il y a eu un grand silence. Je ne sais pas ce qui s'est passé", a-t-il relevé, soulignant que ce projet était pourtant "une grande affaire" pour Marseille Provence 2013.

Selon lui, "les documents ont été remis en temps et en heure".

"C'est dramatique pour Marseille, et pour Camus, qui n'aura pas d'exposition nationale", a-t-il déploré. "C'était aussi l'occasion d'adresser un signal politique fort à l'Algérie. Encore une occasion ratée!"

"C'est très regrettable car Camus le méritait bien", a également estimé M. Roche. "Mais on a une 'capitale' à organiser, on est à quelques mois de cet événement exceptionnel et il faut continuer à avancer", a-t-il ajouté.

Marseille Provence 2013 n'a toujours pas communiqué officiellement sur cette annulation. On remarque, d'ailleurs, que le site internet de la future capitale culturelle affiche toujours l'exposition Camus dans son programme et dans son espace de presse.

Les dernières
actualités