Barnes & Noble souhaite se débarrasser du Nook | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec vt, le 25.02.2013

Barnes & Noble souhaite se débarrasser du Nook

Photo Vincy Thomas / LH

Tandis que la filiale qui gère à la fois la liseuse et les librairies universitaires perd de l'argent, les magasins continuent d'être profitables.

Le président de Barnes & Noble, Leonard Riggio, principal actionnaire du groupe avec près de 30% du capital, souhaiterait racheter ses 689 points de vente pour scinder l'activité distribution, y compris le site internet et Sterling Publishing, des deux autres métiers du groupe, le Nook et les librairies universitaires. Ces deux derniers secteurs sont regroupés dans une même filiale, Nook Media Group, dans laquelle Microsoft a investit 600 millions de $.

Cette annonce fait suite aux mauvais résultats financiers enregistrés en 2012 par le Nook (voir notre actualité du 15 février). Tandis que la liseuse fait perdre de l'argent au groupe, les magasins restent profitables. La publication du bilan trimestriel est prévue pour jeudi.

L'action Barnes & Noble a bondit de plus de 11% depuis que Riggio a confirmé qu'il avait communiqué son offre au conseil d'administration du groupe.

"Le processus d'évaluation de la proposition et les négociations sur une éventuelle transaction seront supervisés par un comité stratégique composé de trois administrateurs indépendants, à savoir David Golden, David Wilson and Patricia Higgins", précise le conseil.

Thématique

close

S’abonner à #La Lettre