Proclamation

Beatrice Alemagna, lauréate du prix de la Grande ourse 2023

Les albums de Beatrice Alemagna bénéficient d'une réputation internationale. - Photo DR

Beatrice Alemagna, lauréate du prix de la Grande ourse 2023

Le prix de la Grande ourse 2023 a été décerné, par le Salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil, à l’autrice et illustratrice italienne Beatrice Alemagna pour l'ensemble de son œuvre. La distinction lui sera remise le 9 novembre à l'occasion de la présentation du salon au Centre national de la danse, à Pantin.

Par Elodie Carreira,
Créé le 02.11.2023 à 12h48 ,
Mis à jour le 02.11.2023 à 17h12

L'autrice et illustratrice Beatrice Alemagna a été distinguée, jeudi 2 novembre, du prix de la Grande ourse 2023, décerné par le Salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil (SPLJ), pour l'ensemble de son œuvre. La récompense lui sera remise le 9 novembre prochain, à l'occasion de la présentation du salon au Centre national de la danse à Pantin.

« Depuis ses débuts, Beatrice Alemagna n’a cessé d’étonner et d’émerveiller », peut-on lire dans un communiqué. Le jury a également tenu à saluer « la multiplicité [des techniques de l'autrice], ses recherches et ses modes de graphisme, ses manières si particulières de faire apparaître et disparaître », mais aussi « ses illustrations, emplies de liberté de créer [qui] s’inscrivent avec force dans un monde de l’enfance ».

Autrice et illustratrice jeunesse prolifique

Née à Bologne en 1973, l’autrice et illustratrice lauréate vit en France depuis 1997 et manie aussi bien le français que l’italien. Formée au graphisme et à la photographie, elle remporte le prix du concours d’illustration « Figures futures » du SLPJ de Montreuil en 1996. Elle obtient plusieurs Premio Andersen, récompense littéraire italienne, dont celui de l’illustrateur de l'année en 2010. Ses albums, qui rencontrent un franc succès, sont traduits dans plusieurs langues.

En 2007, elle reçoit la mention spéciale du prix Fiction de la Foire du livre de jeunesse de Bologne pour Un lion à Paris (Casterman). L’année suivante, ses illustrations du texte d'Aldous Huxley Les Corbeaux de Pearblossom séduisent le jury de l’Union internationale pour les livres de jeunesse. Outre la France et l’Italie, l’illustratrice s’exporte outre-Atlantique et remporte, en 2016, le Mildred L. Batchelder Award pour Le Merveilleux Dodu-Velu-Petit (Albin Michel jeunesse), avant de capter une énième récompense pour Un grand jour de rien, toujours chez le même éditeur, écoulé à plus de 50 000 exemplaires et également récompensé du Grand Prix de l’illustration et du prix Landerneau Jeunesse dans l’Hexagone.

Une notoriété internationale

Au total, l’autrice et illustratrice de 50 ans a publié plus d’une trentaine d’albums parus, entre autres, chez Seuil et dans les segments jeunesse d’Autrement, Gallimard, Didier, Thierry Magnier, Casterman ou encore Rue du Monde. Elle a illustré une vingtaine d’albums sur des textes originaux ou réédités. En 2019, Les choses qui s’en vont (Hélium) est sélectionné à deux reprises pour le prix danois Hans-Christen Andersen, catégorie illustration. Deux ans plus tard, Adieu Blanche-Neige (La Partie) intègre les Pépites du SLPJ. En 2023, l'autrice figure, pour la dixième année consécutive, dans la prestigieuse sélection du prix suédois Astrid Lindgren. En septembre dernier, un essai monographique consacré à l'œuvre de l'autrice a été publié, pour la première fois, aux éditions La Partie. De son côté, l’École des loisirs publiera le 22 novembre prochain son dernier album en date, Le top du TOP !

Le prix de la Grande ourse a été lancé en 2019 par le Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis dans le but « d'éclairer l'œuvre d'une créatrice ou d'un créateur francophone dont l'écriture, le geste, la créativité d'une ampleur ou d'une audace singulière, marque durablement la littérature jeunesse ».

Beatrice Alemagna succède à Marc Boutavant, lauréat du prix en 2022.

Les dernières
actualités