Christian Guay-Poliquin remporte le prix du Gouverneur général 2017 | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 02.11.2017 à 12h02 (mis à jour le 02.11.2017 à 13h00) Lauréat

Christian Guay-Poliquin remporte le prix du Gouverneur général 2017

Christian Guay-Poliquin - Photo COPIE D'ÉCRAN/MOLLAT

Le jury du prix a récompensé Le poids de la neige publié au Québec chez La Peuplade et à paraître en France le 10 janvier prochain chez l’Observatoire. Six autres prix ont été décernés.

Le Conseil des arts du Canada a annoncé, mercredi 1er novembre, l’attribution du prix du Gouverneur général 2017, catégorie Romans et nouvelles, à Christian Guay-Poliquin pour son deuxième roman Le poids de la neige (La Peuplade, 2016). L’ouvrage paraîtra en France le 10 janvier prochain chez l’Observatoire.
 
"Dans Le poids de la neige, un roman résolument nordique, la neige omniprésente avale le pays et les gens. Au coeur d’un décor aux accents d’apocalypse, la tension est constante. Les petites et grandes peurs sont exacerbées, tout comme la crainte d’une trahison. La poésie de l’écriture de Christian Guay-Poliquin nous tient en haleine le temps d’un hiver", a estimé le comité d’évaluation du prix dans un communiqué.
 
Lauréat du prix France-Québec la semaine dernière, du prix littéraire des collégiens et du prix des lycéens - AIEQ, Le poids de la neige retrace le parcours d’un homme piégé dans un village enseveli sous la neige à la suite d’un accident. Confié à un vieil homme jusqu'au prochain convoi du printemps, il tisse des liens complexes avec ce dernier. L’ouvrage est toujours en lice pour recevoir le prix Ringuet de l’Académie des lettres du Québec.
 
Né en 1982 à Saint-Armand (Canada), Christian Guay-Poliquin a publié son premier roman en 2013: Le fil des kilomètres (La Peuplade). L’ouvrage est paru en France en 2015 chez Phébus et a été réédité en 2017 par la Bibliothèque québécoise. Le poids de la neige est son deuxième roman.
 
Doté de 25000$, le prix du Gouverneur général récompense chaque année les meilleurs ouvrages de langue française et de langue anglaise dans sept catégories : romans et nouvelles, essais, poésie, théâtre, littérature jeunesse – texte, littérature jeunesse – livres illustrés et traduction (anglais et français).

Les autres lauréats:
  • Poésie : La main hantée – Louise Dupré (Éditions du Noroît)
  • Théâtre : Dimanche napalm – Sébastien David (Leméac Éditeur)
  • Essais : Les Yeux tristes de mon camion – Serge Bouchard (Les Éditions du Boréal)
  • Littérature jeunesse - texte : L'importance de Mathilde Poisson – Véronique Drouin (Bayard Canada)
  • Littérature jeunesse - livres illustrés : Azadah – Jacques Goldstyn (Les Éditions de la Pastèque)
  • Traduction (de l’anglais vers le français) : Un barbare en Chine nouvelle – Daniel Poliquin (Les Éditions du Boréal), traduction de Barbarian Lost: Travels in the New China d’Alexandre Trudeau, HarperCollins Publishers

A noter aussi le prix de la traduction (du français vers l’anglais) pour Readopolis d'Oana Avasilichioaei publié par BookThug, et traduit du livre Lectodôme de Bertrand Laverdure (Le Quartanier).
close

S’abonner à #La Lettre