Croc-Blanc prépare son retour sur grand écran | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 21.06.2016 à 16h11 (mis à jour le 21.06.2016 à 17h00) Adaptation

Croc-Blanc prépare son retour sur grand écran

Affiche provisoire du film Croc-Blanc

Le célèbre roman de Jack London, Croc-Blanc, va être de nouveau adapté au cinéma, mais cette fois-ci sous forme de film d'animation.

Publié aux Etats-Unis en 1906 et traduit en France en 1923, le roman culte de Jack London, Croc-Blanc a été adapté une dizaine de fois au cinéma. Depuis 13 ans, des producteurs cherchent à le transposer de nouveau sur grand écran sous la forme d'un film d'animation. Au récent Festival du film d'animation d'Annecy, Superprod a confirmé que cette version animée rentrait enfin en production, pour une sortie prévue en février 2018. Le projet y a d'ailleurs reçu le Prix à la diffusion de la Fondation Gan.

Scénarisée par Dominique Monféry et les réalisateurs Philippe Lioret (Je vais bien ne t'en fais pas) et Serge Frydman, cette adaptation sera réalisée par le Luxembourgeois Alexandre Espigares, oscarisé en 2014 pour son court-métrage animé Mr Hublot. Le film, en 3D, a fait le choix d'une version très grand public, en atténuant la violence du roman, condensant le récit (85 minutes) et en concentrant l'action sur quelques personnages. Clément Calvet, P-DG de Superprod, a expliqué à Annecy l'intention du projet: "Le scénario a cherché à moderniser, féminiser et simplifier le récit, scindé en trois actes". La fin sera aussi légèrement différente, "plus moderne". 

Croc-Blanc a été récemment réédité chez plusieurs éditeurs: Hatier, Le livre de poche jeunesse, J'ai lu ou encore Larrousse. On retrouve le texte aussi dans Trois histoires de Jack London chez Gallimard jeunesse et dans Nouvelles du Grand nord chez Nathan. Gallimard publiera en octobre dans sa collection de la Pléiade un premier tome de Romans, récits et nouvelles de l'écrivain, où Croc-Blanc coexistera avec L'appel du monde sauvage, Le peuple de l'abîme et Le loup des mers.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre