Daniel Rondeau élu à l'Académie française | Livres Hebdo

Par Isabel Contreras, le 06.06.2019 à 17h03 (mis à jour le 06.06.2019 à 18h00) élection

Daniel Rondeau élu à l'Académie française

Daniel Rondeau dans la cour de l’Institut. - Photo OLIVIER DION

L'écrivain, journaliste, éditeur et ancien diplomate Daniel Rondeau succède à Michel Déon, décédé en décembre 2016.

Les académiciens ont élu, jeudi 6 juin, Daniel Rondeau au fauteuil numéro 8 occupé jusqu'à son décès, le 28 décembre 2016, par Michel Déon, a annoncé l'institution du quai de Conti. L'écrivain, journaliste, éditeur et ancien diplomate Daniel Rondeau a été élu au premier tour par 18 voix, contre 6 à Jean-Christian Petitfils, écrivain, historien et politologue. Il y a eu 3 bulletins blancs ou marqués d'une croix.

Né en 1948 à Mesnil-sur-Oger (Marne), Daniel Rondeau a été ambassadeur à Malte, délégué permanent de la France auprès de l’Unesco, journaliste et éditeur chez Robert Laffont, pour qui il a dirigé la collection "Bouquins" de 2004 à 2008. Romancier, Daniel Rondeau a publié plus d’une trentaine d’ouvrages comme L’enthousiasme (Quai Voltaire, 1988, récompensé par le prix du Roman populiste) ou encore Alexandrie (NIL, 1997, lauréat du prix des Deux Magots l’année suivante). Il a aussi été lauréat du Grand prix de littérature Paul Morand 1998 pour l’ensemble de son œuvre.

Il a reçu en 2017 le Grand prix du roman de l’Académie française pour son roman Mécaniques du chaos (Grasset).

Les autres candidats au siège de l'auteur d'Un taxi mauve (Gallimard, 1973) étaient Isaline Remy, Elisabeth Reynaud, Marie Générosa Delesse Schwisenberg, Eduardo Pisani, Yves-Denis Delaporte, Olivier Mathieu, Michel Carassou, Jean-Philippe Frère du Vieil Mouathieu, Joël Laloux, Arnaud-Aaron Upinski et Philippe Repecaud.

Il reste à pourvoir les fauteuils de Jean d’Ormesson (1925-2017), Simone Veil (1927-2017), Max Gallo (1935-2017) et des récemment disparus Michel Serres (1930-2019) et François Weyergans (1947-2019).

 
close

S’abonner à #La Lettre