Edition

Décès de Chantal Lambrechts

Chantal Lambrechts - Photo CAPTURE D'ÉCRAN/YOUTUBE

Décès de Chantal Lambrechts

Agée de 55 ans, Chantal Lambrechts, dont la carrière dans l'édition se partageait entre la France et la Belgique, s'est éteinte des suites d'une longue maladie.

Par Hervé Hugueny,
Créé le 17.08.2016 à 17h40,
Mis à jour le 25.08.2016 à 17h13

Chantal Lambrechts, qui travaillait pour l'Association des éditeurs belges (Adeb) est décédée samedi 13 août à 55 ans des suites d'une longue maladie, annonce l'Adeb dans la lettre adressée à ses membres. Depuis quatre ans, elle affrontait cette épreuve tout en continuant à travailler autant qu'elle le pouvait avec l'implication professionnelle qui la caractérisait, sans se départir de sa bonne humeur, son humour et sa joie de vivre.
 
Diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris et titulaire d'une maîtrise de Lettres modernes, Chantal Lambrechts avait démarré en 1987 sa carrière dans l'édition, qui se partageait entre la France et la Belgique. D'abord à la SGED (Société générale d'édition et de diffusion), alors filiale de Bertelsmann et Havas, elle avait ensuite dirigé le département scolaire (secondaire et supérieur) d'Hachette Education. Recrutée à la direction du département langue française et parascolaire de Larousse, elle a supervisé l'édition annuelle du Petit Larousse illustré.

En 2007, Chantal Lambrechts était entrée chez De Boeck comme directrice du marketing et de la communication, également chargée du développement numérique pour l'ensemble des marques du groupe.

Dans le cadre de ses missions pour l'Adeb et la Fédération Wallonie-Bruxelles, elle a créé la commission numérique de l'Adeb, organisé des formations sur le sujet, et préparait le catalogue des éditeurs belges francophones passés au numérique.
 
Les obsèques de Chantal Lambrechts auront lieu ce jeudi 18 août à 10h30 à l'église Sainte-Anne, à Uccle, une des communes de l'agglomération de Bruxelles.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités