Disparition

Les éditions de l'Aube ont annoncé à Livres Hebdo le décès brutal de l'auteur Yves Hughes, à l'âge de 60 ans. L'éditeur, qui a déjà édité deux de ses romans (Fleur de peau, Banal transit), doit publier son nouveau polar en novembre prochain, Pâle Copycat.

D'abord lecteur dans plusieurs maisons d'édition parisiennes, il commence à écrire des scénarios pour la télévision, mais aussi des sketches pour "Le Bébêtes Show" sur TF1 et "Les Guignols de l'Info" sur Canal +, des fictions pour la radio, pour France Culture, France Inter et France Bleu, et des pièces de théâtre .

A partir de la fin des années 1990, Yves Hughes se lance dans la littérature jeunesse, chez Gallimard principalement - Contre la montre, Cœur de puaf, Mystère et crapaudaille, Polar Bear,  Bêtes de scène, Trop bavards, Magiciens des mers, Nanuq en balade parmi une vingtaine de titres - mais aussi chez Milan (Star en danger, Princesse glace), Syros (Fabulous circus, Trac aux trousses) et Grasset (Fausse note, Caracol Crime).

Ce savoyard avait vu plusieurs de ses premiers livres refusés. Heureusement obstiné, il laisse au final une œuvre éclectique puisqu'il a également écrit deux recueils de nouvelles - Intérieur nuit (Calmann-Lévy) et Juste un lendemain (JC Lattès) - et quelques romans, souvent policiers: Même la pluie (Albin Michel), Noces de paille (Calmann-Lévy), En chantier et Méande (Stock), Eclats de voix (Les Escales) et Juste un lendemain (JC Lattès).
 

 






Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités