Delcourt se lance en littérature | Livres Hebdo

Par Isabel Contreras, le 06.10.2017 Diversification

Delcourt se lance en littérature

Emmanuelle Heurtebize, directrice éditoriale de la nouvelle collection littéraire de Delcourt. En médaillon, le nouveau logo apposé sur les couvertures. - Photo OLIVIER DION

Plus que trois mois avant le lancement officiel du département de littérature de Delcourt, né au sein du groupe d’édition spécialisé dans la bande dessinée. Depuis un an, la directrice éditoriale, Emmanuelle Heurtebize, concocte son premier programme composé de 7 romans à paraître tout au long du premier semestre. Au catalogue, "des découvertes, un univers éclectique", défend-elle. Des fictions étrangères surtout, à l’exception d’un premier roman français, "reçu par la poste" et signé par Martin Dumont, Le chien de Schrödinger, à paraître en avril. Mais pour démarrer en janvier, la maison d’édition a décidé de donner la parole à deux écrivains sensibles aux problématiques qui secouent la société contemporaine. Dans Une ville à cœur ouvert, en librairie le 11 janvier, l’Ukrainienne Žanna Słoniowska dépeint l’histoire de quatre générations de femmes, nées dans un pays, l’Ukraine, soumis aux bouleversements politiques. Un mois plus tard, le 8 février, sera publié Peur de Dirk Kurbjuweit, rédacteur en chef adjoint du magazine allemand Der Spiegel. Inspiré de sa propre histoire, il revient sur les menaces d’un voisin harceleur. Un roman social noir qui est bien loin des deux titres féminins à paraître en mars, et encore davantage du western à l’accent argentin prévu pour mai. Diffusés par l’équipe de représentants de Fayard (Hachette Livre), ces sept ouvrages répondront aux formats 135 x 220 et 125 x 200 selon leur pagination. Aucun ne sera soumis à une charte graphique spécifique. Seul un nouveau logo "discret, représentant un livre ouvert", sera apposé sur la couverture, conçue par la même équipe artistique qui réalise les BD de Delcourt. "Nous avons une approche plus anglo-saxonne", précise Emmanuelle Heurtebize. Afin de se faire connaître auprès des libraires, 600 plaquettes de présentation seront distribuées. "Delcourt s’installe dans un autre rayon, il ne devrait pas y avoir de confusion par rapport à la BD", juge la directrice éditoriale.

En septembre, le nouveau label publiera trois romans dont le dernier de Kevin Powers, jusqu’ici publié chez Stock, maison dans laquelle Emmanuelle Heurtebize a dirigé la fiction étrangère de 2012 à 2016. Isabel Contreras

Thématique

close

S’abonner à #La Lettre