"Delhi Capitale" remporte le Prix Emile Guimet de littérature asiatique | Livres Hebdo

Par Clotilde Ravel, le 30.06.2017 à 16h05 (mis à jour le 30.06.2017 à 17h00) Nouveau prix

"Delhi Capitale" remporte le Prix Emile Guimet de littérature asiatique

Rana Dasgupta - Photo COPIE D'ÉCRAN/HKW

Créé cette année, le Prix Emile Guimet récompense un roman ou un récit "fidèle à la volonté du fondateur du musée: faire découvrir une Asie protéiforme et toujours surprenante".

Delhi Capitale de Rana Dasgupta, traduit de l’anglais par Bernard Turle et publié chez Buchet-Chastel, a remporté la première édition du Prix Emile Guimet de littérature asiatique, remis par le Musée national des arts asiatiques. Créé cette année, il récompense un roman ou un récit "fidèle à la volonté du fondateur du musée: faire découvrir une Asie protéiforme et toujours surprenante"
 
Delhi Capitale : portrait d'une ville en perpétuelle croissance
 
Pour sa première édition, le jury était présidé par Jean-Claude Carrière, et le livre du romancier indo-britannique Rana Dasgupta a été choisi à l'unanimité. Le jury a souligné les qualités d'une œuvre "puissante et foisonnante, témoignant de la mutation d’une ville pluricentenaire, véritable reflet de la mondialisation et du capitalisme moderne", peut-on lire dans le communiqué du musée daté du 28 juin.

Portrait socio-économique de la ville de Delhi retraçant les origines et les implications de son explosion urbanistique et démographique, Delhi Capitale interroge également la violence, réelle et symbolique, au cœur du processus de croissance qui travaille sans relâche la capitale indienne.

Pour le président du jury, Delhi Capitale offre des clefs de découverte et de redécouvertes insoupçonnées : "Une ville qu'on croit connaître, dans un pays qu'on croit aimer, et il suffit d'un livre, jouant avec la réalité et ce que nous appelons des "histoires" (vraies, en l'occurrence), pour que le connu se révèle inconnu, et que cette ville s'ouvre comme une fleur rare, que jusque-là nous ne savions ni sentir, ni voir".
 
Un prix en hommage à Emile Guimet
 
Emile Guimet est l’auteur des Promenades japonaises, ouvrage publié en 1878 par G. Charpentier Editeur et réédité en 2016 par Hachette en coédition avec la BNF. Explorateur amoureux des civilisations de l’Extrême-Orient, fondateur du Musée national des arts asiatiques, il a donné son nom à ce prix qui vise à "mettre en valeur la culture asiatique sous toutes ses formes artistiques".
 
Les huit ouvrages qui composaient la sélection du Prix Émile Guimet étaient "des traductions en français parues en 2016 d’œuvres contemporaines publiées il y a moins de dix ans dans le pays d’origine et correspondant à l’aire géographique des collections conservées par le musée".
close

S’abonner à #La Lettre