Des histoires d’amour | Livres Hebdo

Isabelle Carré et Jun Kunimura dans Le cœur régulier. - Photo VERSION ORIGINALE/CONDOR

Les histoires d’amour sont au cœur du programme des sorties cinéma de mars. Dès le 2, les salles accueilleront Eperdument de Pierre Godeau, d’après le témoignage Défense d’aimer de Florent Gonçalves (Presses de la Cité), et Le crime du sommelier de Ferdinando Vicentini Orgnani, d’après le roman Vino dentro de Fabio Marcotto. Le 9 mars, deux œuvres nommées pour l’Oscar du meilleur film sont en concurrence : Brooklyn de John Crowley, scénarisé par Nick Hornby à partir du roman de Colm Tóibín (Robert Laffont), et Room de Lenny Abrahamson, écrit par Emma Donoghue (Stock, Le Livre de poche). Face à eux, le dernier épisode de Divergente, la série de Veronica Roth (Nathan Jeunesse), et un biopic, Louis-Ferdinand Céline, réalisé par Emmanuel Bourdieu d’après le livre de Milton Hindus (L’Herne). Non traduit en France, Dejarse llover de Paula Farias est transposé au cinéma le 16 mars sous le titre A perfect day.Au nom de ma fille de Vincent Garenq est inspiré de l’essai Pour que justice te soit rendue d’André Bamberski (Michel Lafon). Le 23 mars, Hubert Toint adapte Mirage d’amour avec fanfare d’Hernán Rivera Letelier (Métailié), scénarisé par Bernard Giraudeau (disparu en 2010), tandis que Julien Rappeneau s’attaque à la trilogie BD de Camille Jourdy, Rosalie Blum (Actes Sud). Outre Kung Fu Panda 3, qui se déclinera en livres chez Hachette Jeunesse, les spectateurs découvriront le 30 mars Le cœur régulier de Vanja D’Alcantara, adapté du roman d’Olivier Adam (L’Olivier et Points). Et Terence Davies revient au cinéma avec Sunset song de Lewis Grassic Gibbon (Métailié). Enfin, la sortie le 9 mars du sublime The assassin de Hou Hsiao-hsien, prix de la mise en scène à Cannes, est accompagnée du beau livre Nuages mouvants de Hsieh Hai-meng (L’Asiathèque). Vincy Thomas

close

S’abonner à #La Lettre